Après une croissance de 13,6% en 2017 et de 5,4% en 2018, le marché mondial des microcontrôleurs devrait faire du surplace en 2019 en raison de plusieurs facteurs, notamment un ralentissement de l’industrie électronique, des tensions géopolitiques croissantes et un ralentissement des ventes dans le secteur automobile, selon IHS Markit.

Le marché mondial des microcontrôleurs devrait en effet augmenter de 0,2% cette année par rapport à 2018, une performance somme-toute honorable par rapport à l’ensemble du marché des semiconducteurs, qui pourrait afficher sa pire performance depuis 10 ans, avec une baisse des ventes de 7,4% (voir notre article).

La croissance du marché des microcontrôleurs est affectée par les mêmes facteurs que ceux plombent l’ensemble du secteur des semiconducteurs. L’année 2019 a débuté avec le plus long arrêt gouvernemental (shutdown) de l’histoire des États-Unis. Puis sont apparus des signes croissants de ralentissement économique en Chine, le plus grand marché des microcontrôleurs au monde. Pendant ce temps, les batailles tarifaires et commerciales entre les États-Unis et la Chine ont ajouté à l’incertitude du marché. Le résultat de cette baisse des ventes est une accumulation des stocks, qui devront être purgés tout au long de 2019. Cela obligera les fournisseurs à réduire leur production et leurs prix pour liquider leurs stocks.

Le marché automobile a globalement chuté en 2018 et continue de décliner en 2019. L’industrie automobile représentant plus de 30% du marché mondial des microcontrôleurs, ce ralentissement devrait entraîner une diminution de 3% des ventes de microcontrôleurs pour l’automobile en 2019.

Malgré ces écueils, les marchés des semiconducteurs et des microcontrôleurs devraient retrouver une « croissance normale » en 2020, avec une augmentation des ventes de 4,9%, avance IHS Markit.