L’opérateur de la constellation de satellites Iridium Communications annonce un partenariat avec Amazon Web Services (AWS) pour le développement d’Iridium CloudConnect, une solution par satellite basée sur le cloud offrant une couverture véritablement mondiale pour les applications de l’Internet des objets (IoT).

Selon IHS Markit, la croissance rapide de l’IoT mondial devrait conduire à environ 75 milliards d’appareils connectés d’ici 2025. Mais une large partie du globe est non couverte par les réseaux IoT sans fil terrestres. Ce marché aiguise ainsi tous les appétits. Récemment, avec le soutien du CNES, CLS (Collecte Localisation Satellites), opérateur mondial du système de localisation et de collecte de données Argos, a annoncé la création d’une nouvelle filiale, Kinéis, dont l’ambition est de permettre, d’ici à 2030, à plusieurs millions d’objets d’être connectés via une constellation de nanosatellites développée avec des partenaires stratégiques : Thales Alenia Space, Nexeya, Syrlinks. Cette constellation sera mise en orbite dès 2021 (voir notre article).

Le lancement du nouveau service développé par Iridium et AWS, qui fera appel à la constellation de satellites Iridium, est prévu pour 2019. Il permettra de compléter la couverture cellulaire d’AWS pour les applications IoT qui exclut actuellement 80% de la surface terrestre. Les clients d’Iridium pourront tirer parti d’AWS IoT, tandis que les clients d’AWS auront un moyen d’étendre la portée géographique de leurs applications IoT à n’importe quel endroit du globe.

AWS IoT créera un processus simplifié permettant aux entreprises d’intégrer la portée satellite d’Iridium à AWS. Les clients pourront réduire leurs efforts d’ingénierie, réduire leurs coûts d’exploitation fixes et réduire le temps nécessaire au développement de nouveaux produits et services, grâce à la puissance et aux capacités d’AWS IoT, assurent les deux partenaires.

Au cours des trois dernières années, le nombre d’abonnés aux services IoT d’Iridium a progressé en moyenne de 19% par an pour représenter aujourd’hui environ 630 000 objets connectés actifs au 30 juin 2018. Grâce à cet accord, chaque partenaire d’Iridium sera en mesure d’adopter les services AWS grâce à la traduction automatisée des protocoles propriétaires et des protocoles IoT standard du réseau Iridium pris en charge par AWS IoT.

Plus d’informations sur Iridium IoT

Plus d’informations sur les solutions spécifiques à AWS

Grâce à sa constellation de 66 satellites, Iridium estime être la seule société de communications à couverture mondiale véritablement adaptée aux applications IoT. La société est actuellement engagée dans un projet de 3 milliards de dollars visant à remplacer l’ensemble de sa constellation de satellites par de nouveaux satellites, appelés Iridium NEXT. À ce jour, sept lancements ont été effectués par SpaceX et 65 nouveaux satellites ont ainsi été placés en orbite terrestre basse (LEO). Le lancement final de 10 satellites est prévu pour la fin de l’année. Au total, 75 satellites Iridium NEXT auront été livrés, avec 66 pour la constellation active et neuf servant de satellites de rechange sur orbite.

Thales Alenia Space a livré les satellites en orbite en série, tout en assurant la compatibilité entre l’ancienne et la nouvelle génération des satellites Block One d’Iridium. C’est la première fois qu’un opérateur et un industriel travaillent main dans la main pour remplacer satellite par satellite une constellation complète de 66 satellites par une autre sans interruption de service pour l’utilisateur.

« Pour délivrer une constellation de cette envergure et de cette complexité, ici nous parlons d’une gamme de satellites de 850 kg au lancement, nous avons dû, au-delà des défis technologiques, repenser à la fois la gestion de la supply chain et de nos process industriels », a déclaré à la mi-spetembre Jean Loïc Galle, p-dg de Thales Alenia Space.  « Iridium NEXT est aujourd’hui la constellation la plus performante et la plus sophistiquée au monde, nous sommes fiers d’avoir relevé cet immense challenge grâce auquel nous sommes aujourd’hui capables d’offrir ce qui se fait de mieux sur le marché ».

Chaque satellite est relié aux 4 autres satellites les plus proches, devant / derrière / droite et gauche, ce qui rend le service complètement indépendant de tout réseau sol. Ce routage en orbite, complètement « software driven » est assuré par un OBP « On Board Processor » et un PFC « Platform Computer » avec leurs logiciels associés. Ces logiciels sont à ce jour, les logiciels les plus complexes embarqués à bord de constellation de satellites. Ils sont également téléchargeables à partir du sol, ce qui permet de pouvoir charger des mises à jour si nécessaire mais également de déployer des versions plus performantes permettant à Iridium d’accroître l’offre de service vis-à-vis de ses clients.