IC Insights prévoit que le marché mondial des systèmes électroniques atteindra 1622 milliards de dollars en 2018, tandis que le marché mondial des semiconducteurs atteindrait 509,1 milliards de dollars cette année, dépassant ainsi pour la première fois 500 milliards de dollars. Si ces prévisions de 2018 se concrétisent, le contenu moyen des semiconducteurs dans un système électronique représentera ainsi 31,4%, battant le record de 28,8% établi en 2017.

Historiquement, le moteur de la croissance plus élevée du secteur des semiconducteurs par rapport au marché des systèmes électroniques s’explique par l’accroissement du contenu semiconducteurs dans les systèmes électroniques. Cette année, en nombre de pièces, les évolutions des livraisons des principaux systèmes électroniques devraient être faibles : téléphones portables (-1%), automobiles (3%) et PC (-1%). Ainsi, le grand bond du contenu moyen en semiconducteurs dans les systèmes électroniques en 2018 devrait être principalement dû à l’augmentation des prix moyens des mémoires Drams et flash NAND cette année.

Après un repli à 30,2% attendu en 2020, le pourcentage de contenu en semiconducteurs devrait atteindre un nouveau sommet de 31,5% en 2022. IC Insights ne prévoit pas que ce pourcentage tombera en dessous de 30% au cours de la période de prévision.

La tendance à la hausse de la valeur des semiconducteurs dans les systèmes électroniques a cependant une limite. En extrapolant indéfiniment une augmentation annuelle du pourcentage de semiconducteurs, le contenu semiconducteur d’un système électronique atteindrait théoriquement, à un moment donné, 100%. Ce qui est impossible. Mais quel que soit ce plafond ultime, une fois atteint, la croissance annuelle moyenne du secteur des semiconducteurs épousera alors celle du marché des systèmes électroniques (environ 4 à 5% par an), souligne IC Insights. On y pas encore, loin s’en faut.