Le sous-traitant danois GPV va acquérir son confrère suisse CCS (ex-Formatest) pour former un groupe de sous-traitance de 3700 personnes avec des usines en Europe, en Asie et aux Etats-Unis et un chiffre d’affaire de 350 millions d’euros. De son côté, le Suédois Note rachète le Britannique Speedboard Assembly Services. Enfin, le Suédois Inission acquiert le Norvégien Simpro.

GPV

Premier sous-traitant en électronique danois, GPV possède des usines au Danemark, au Mexique et en Thaïlande et emploie 1400 personnes dont 85% au Mexique et en Thaïlande. GPV devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires de de 1,2 milliard de couronnes danoises (160 millions d’euros). Le groupe CCS a été fondé en Suisse en 1985 sous le nom de Formatest. Le sosu-traitant a son siège à Lachen, en Suisse, et exploite des sites de production en Suisse, en Allemagne, en Autriche, en Slovaquie, au Sri Lanka et en Chine. Le groupe CCS a réalisé un chiffre d’affaires de 190 millions d’euros en 2017 et emploie environ 2300 personnes, dont environ 50% sont basés en Europe et le reste au Sri Lanka et en Chine. Les deux sous-traitants sont spécialisés sur le segment HMLV (High-Mix / Low-Volume) du marché EMS (assemblage de cartes, produits finis), de la mécatronique, de la mécanique de haute précision et des faisceaux de câbles. Aujourd’hui, la plupart des clients de ont leur siège social dans le nord de l’Europe, tandis que la plupart des clients de CCS sont établis dans les régions européennes de langue allemande. Le nouveau groupe prendra le nom de GPV et aura son siège sera au Danemark.

Le Suédois Note rachète le Britannique Speedboard Assembly Services

De son côté, le groupe de sous-traitance suédois Note annonce le rachat du Britannique Speedboard Assembly Services dont les ventes au cours des 12 derniers mois ont atteint un peu plus de 155 millions de couronnes suédoises (15 millions d’euros, avec une marge d’exploitation d’environ 10%). Speedboard emploie environ 100 personnes. Le montant initial de l’acquisition est de 7 millions de livres sterling, voire 0,5 M£ de plus en cas de performances à atteindre d’ici 2020. Avec des usines en Suède, en Finlande, au Royaume-Uni, en Estonie et en Chine, Note, qui compte environ 980 employés, a réalisé au cours des 12 derniers mois des ventes de 1307 millions de couronnes suédoises (126,5 millions d’euros). L’acquisition de Speedboard devrait permettre au groupe suédois d’augmenter son chiffre d’affaires de 12% et son bénéfice d’exploitation d’environ 20%.

Le Suédois Inission acquiert le Norvégien Simpro

Enfin, le sous-traitant suédois Inission renforce ses positions sur le marché norvégien avec l’acquisition de Simpro, cinquième plus grand sous-traitant norvégien. Grâce à cette acquisition, les clients de Simpro ont désormais accès à une capacité de production et à des compétences étendues et à une plus grande flexibilité, notamment grâce à l’usine d’Inission en Estonie. Simpro a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 184 millions de couronnes norvégiennes (22 millions d’euros). Le montant de l’acquisition est de 4,3 M€. La stratégie d’Inission est de se développer par le biais d’acquisitions afin de devenir l’un des principaux fabricants sous contrat de produits électroniques du Nord de l’Europe. Au cours des six dernières années, sept sociétés ont été intégrées à Inission. Le groupe Innission emploie actuellement 339 personnes.