L’équipementier automobile japonais Denso et le constructeur automobile nippon Toyota Motor ont convenu de créer une entreprise commune pour la recherche et le développement de semiconducteurs de prochaine génération pour véhicules. Détenue à 51% par Denso et à 49% par Toyota, la société commune, basée au Japon, emploiera environ 500 personnes au moment de sa création prévue pour avril 2020.

Cet accord vise à répondre aux défis technologiques des voitures connectées, de la conduite automatisée, de la mobilité partagée et de l’électrification.

En juin 2018, Denso et Toyota avaient déjà décidé de consolider les fonctions de production et de développement de composants électroniques au sein de Denso. Sur la base de cet accord, ils travaillent à la mise en place d’un système de production et de développement rapide et compétitif. Denso a décidé de créer la nouvelle société de recherche et de développement de semiconducteurs embarqués, et a accepté une prise de participation de Toyota afin que la nouvelle société puisse accélérer le développement en tirant pleinement parti des connaissances de Toyota en matière de mobilité. Grâce à sa participation au capital de la co-entreprise, Toyota compte réaliser d’autres innovations technologiques en introduisant des technologies de pointe pour les semiconducteurs dès la phase de planification lors du développement de ses véhicules et services de mobilité.

La nouvelle société mènera des recherches avancées sur la structure de base des semiconducteurs de prochaine génération et leur process et développera des composants électroniques les mettant en œuvre, tels que des modules de puissance pour véhicules électriques et des capteurs pour véhicules automatisés, contribuant ainsi à la création de la mobilité du futur.

L’équipementier automobile Denso possède 221 usines réparties dans 35 pays pour la production de systèmes thermiques, de groupes motopropulseurs, de composants de mobilité, d’électrification et électroniques, pour un chiffre d’affaires de 48,3 milliards de dollars et un effectif de 170 000 employés. En novembre 2018, l’équipementier automobile japonais a acquis une participation au capital d’Infineon Technologies pour un montant de plusieurs dizaines de millions d’euros.

Toyota, qui emploie 370 000 personnes dans le monde, construit environ 10 millions de véhicules par an dans 28 pays et régions, allant des voitures classiques aux véhicules haut de gamme, en passant par les mini-véhicules et les poids lourds, et les vend dans plus de 170 pays et régions sous les marques Toyota, Lexus, Daihatsu et Hino.