Samsung Electronics et Apple sont restés les deux premiers acheteurs de semiconducteurs en 2017, consommant 19,5% du marché mondial, selon Gartner. Samsung et Apple ont acheté ensemble pour 81,8 milliards de dollars de semiconducteurs en 2017, soit une augmentation de plus de 20 milliards de dollars par rapport à 2016.

« En tête du classement depuis 2011, Samsung et Apple continuent d’exercer une influence significative sur la technologie et les tendances des prix pour l’ensemble de l’industrie des semiconducteurs », souligne la société d’études.

Huit des dix premières entreprises en 2016 sont restées dans le top 10 en 2017, les cinq premiers acheteurs restant dans les mêmes positions. LG Electronics est revenu dans le top 10 et a été rejoint par le fabricant américain de disques durs et de dispositifs de stockage à mémoire flash Western Digital, qui a augmenté ses achats de semiconducteurs de 1,7 milliard de dollars en 2017.  Le fabricant chinois de smartphones BBK Electronics s’est hissé à la sixième place, augmentant ses dépenses en semiconducteurs de 5,7 milliards de dollars. Sony est sorti du Top10 des acheteurs.

L’impact des mémoires et de la pénurie n’a pas épargné les leaders

La forte augmentation des prix des mémoires flash DRAM et NAND a eu un impact important sur le classement des acheteurs de semiconducteurs l’an passé. La plupart des équipementiers, même les plus grands, n’ont pu éviter le risque de pénurie de puces mémoire et de hausse des prix des mémoires. Des pénuries d’approvisionnement se sont produites non seulement sur le marché des mémoires, mais aussi sur d’autres marchés composants, tels que les microcontrôleurs et les composants discrets, ainsi que sur le marché des composants passifs, reconnaît Gartner. Par ailleurs, les clients OEM qui réussissent différencient souvent leurs produits avec leurs propres solutions captives de conception silicium, à l’instar d’Apple. L’augmentation des dépenses de puces captives des équipementiers représente un risque important pour la croissance future des fournisseurs de puces du commerce, avertit la société d’études.

Les dépenses des semiconducteurs des 10 principaux équipementiers ont considérablement augmenté et leur part a atteint 40% du marché total des semiconducteurs en 2017, contre 31% il y a 10 ans. Cette tendance devrait se poursuivre et Gartner prévoit que d’ici 2021, les 10 premiers équipementiers représenteront plus de 45% des dépenses mondiales totales en semiconducteurs.