Au premier semestre, les ventes mondiales de semiconducteurs ont été inférieures de 14% à celles des six premiers mois de 2018. Les 15 premiers fournisseurs affichent un recul cumulé de 18%, selon IC Insights. Seul Sony a vu ses ventes semestrielles progresser (+13%). Respectivement 11e, 12e et 13e mondiaux, les Européens Infineon, NXP et STMicroelectronics conservent leurs rangs du 1er semestre 2018.

Sans surprise, ce sont les fabricants de mémoires qui ont bu la tasse au 1er semestre : Samsung affiche une chute de ses ventes de 33%, SK Hynix de 35%, Micron de 34% et Toshiba de 27%. Nvidia a également vu ses ventes plonger de 25%.

Infineon a bien limité la casse avec un recul de ses ventes semestrielles de seulement 1%, de même que le Taïwanais MediaTek. Intel affiche un retard de 2%. Suivent NXP et STMicroelectronics avec un recul limité à 5%.

Le classement des 15 premiers fournisseurs mondiaux de semiconducteurs (circuits intégrés, optoélectronique, capteurs et discrets) comprend six fournisseurs basés aux États-Unis, trois en Europe, deux en Corée du Sud, à Taïwan et au Japon. Neuf des 15 plus grandes entreprises ont réalisé des ventes de semiconducteurs d’au moins 5 milliards de dollars au 1er semestre 2019. Il aura fallu environ 3,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour entrer dans le Top15 du 1er semestre 2019.

Intel a remplacé Samsung en tant que premier fournisseur de semiconducteurs au 4e trimestre 2018 après avoir perdu son rang au profit de Samsung au 2e trimestre 2017. Alors que Samsung occupait le premier rang du classement en 2017 et 2018, Intel devrait reprendre facilement le premier rang pour l’ensemble de l’année 2019, position qu’il a occupée de 1993 à 2016. Avec l’effondrement des marchés des mémoires Drams et Flash NAND par rapport à l’an passé, un basculement complet a eu lieu. Au premier semestre 2018, les ventes totales de semiconducteurs de Samsung dépassaient de 22% celles d’Intel, mais au 1er semestre 2019, Intel dépasse Samsung de 20% !

Deux fournisseurs font leur entrer dans le Top15. Le Taïwanais MediaTek a gagné une place pour figurer au 15e rang mondial. Mais la plus forte progression concerne Sony, qui gagne cinq places en un an pour figurer au 14e rang mondial, principalement grâce à ses ventes de capteurs d’image pour smartphones.

Parmi les 15 premières entreprises figurent un fondeur (TSMC) et quatre entreprises fabless (Broadcom, Qualcomm, Nvidia et MediaTek). Si TSMC était exclu du classement, HiSilicon (3500 millions de dollars de CA au 1er trimestre), fournisseur de circuits intégrés sans usine basé en Chine, se serait classé au 15e rang. Les ventes semestrielles de HiSilicon ont progressé de 25% en un an. Cependant, comme plus de 90% des ventes de circuits intégrés de HiSilicon sont des transferts internes à Huawei, l’inscription du géant des télécoms chinois sur la «liste noire» du gouvernement américain devrait ralentir le taux de croissance des ventes de HiSilicon au cours du second semestre.

Un grand nombre de fournisseurs de semiconducteurs a fourni des prévisions de ventes pour le troisième trimestre. Les prévisions de croissance des 25 plus grands fournisseurs de semiconducteurs varient considérablement d’une entreprise à l’autre. Par rapport au 2e trimestre, elles s’échelonnent de -2% à +21%, indique IC Insights.