La Société du Grand Paris (SGP), maître d’ouvrage du projet du Grand Paris Express, a passé commande auprès du groupement Siemens Mobility / Thales du système d’automatismes de conduite des trains et des postes de commandes centralisées des futures lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express, avec une maintenance associée sur 30 ans.

Le Grand Paris Express est un projet d’une envergure sans précédent en France. Les futures lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express représentent 125 kilomètres de voie et 50 gares ; un minimum de 159 trains voyageurs et 27 trains travaux équipés du système d’automatismes. La proposition du groupement Siemens Mobility / Thales répond aux enjeux du Grand Paris Express : proposer un métro haute performance, digital et innovant, garantir une organisation industrielle solide et maîtriser l’intégration du projet.

Douze mises en service successives sont prévues sur la durée du contrat. La première mise en service est prévue dès 2024, et les 11 suivantes s’échelonneront jusqu’en 2030. Le groupement s’appuie sur ses centres de compétences mondiaux situés en Île-de-France : à Châtillon pour Siemens Mobility, pour les métros automatiques sans conducteur, et à Vélizy pour Thales, pour les systèmes de commande et de supervision et la cybersécurité.

Pour Siemens Mobility, ce contrat comprend la conception, la réalisation et la mise en œuvre des automatismes de conduite basés sur la technologie du CBTC (Communication Based Train Control) sans conducteur et l’intégration du système de transport complet.

Pour Thales, ce contrat comprend la conception, la réalisation et le déploiement des commandes centralisées (supervision du trafic, de l’énergie, des équipements auxiliaires, des moyens audiovisuels…), des équipements à la voie et du réseau.

« En choisissant de déployer la toute dernière génération du CBTC (Communication Based Train Control) de Siemens Mobility, la SGP bénéficiera d’infrastructures intelligentes qui optimisent la performance, la fiabilité, la disponibilité, et la sécurité du Grand Paris Express. L’utilisation de cette technologie garantit aux opérateurs la maîtrise des coûts d’exploitation et de maintenance du système. Avec une première mise en service dès 2024, des millions d’usagers bénéficieront bientôt de ce super métro, digital et innovant », a déclaré Eric Cazeaux, président de Siemens Mobility SAS.

« Leader en systèmes de supervision générale des opérations de transport, Thales mettra toute son expérience et sa capacité d’innovation au service de ce projet unique en Europe qui va révolutionner les transports en Ile-de-France. Thales fournira sa dernière génération de postes de commandes centralisées (PCC) intégrés reposant sur une plateforme entièrement digitale et apportera son expertise en matière de cybersécurité. Ces solutions permettront aux opérateurs d’exploiter les métros de façon sûre et optimisée en garantissant le meilleur service aux passagers », explique Millar Crawford, directeur général adjoint, systèmes de transport terrestre de Thales.