VIPress.net

Thales confirme tous ses objectifs pour 2019

Au premier trimestre 2019, les prises de commandes de Thales ont représenté 2273 M€, en chute de 25% par rapport au premier trimestre 2018, qui avait bénéficié de la prise en carnet du contrat de modernisation du contrôle aérien australien (OneSKY), d’une valeur de 855 M€. Elles sont en hausse de 4% par rapport au premier trimestre 2018 corrigé de l’impact de ce contrat.

« Le chiffre d’affaires et les prises de commandes du premier trimestre 2019 sont en ligne avec nos attentes. Les prises de commandes sont logiquement inférieures à celles du premier trimestre 2018, qui étaient exceptionnellement élevées grâce au contrat majeur OneSKY en Australie, d’un montant de 855 millions d’euros. La baisse du chiffre d’affaires s’explique quant à elle par une base de comparaison élevée dans tous les secteurs opérationnels. Nous confirmons tous nos objectifs financiers pour 2019 », commente Patrice Caine, p-dg de Thales.

Les prises de commandes du secteur Aérospatial sont en baisse de 11%, à 672 M€ contre 751 M€ au premier trimestre 2018. Les prises de commandes des activités spatiales sont en hausse par rapport à l’an dernier, mais elles demeurent faibles. L’avionique connait une dynamique contrastée, avec des prises de commandes en hausse dans le domaine commercial, mais en baisse dans le domaine militaire. Les activités de multimédia de bord (IFE) et de formation et de simulation sont quant à elles en baisse, n’ayant pas enregistré de contrats significatifs à la différence du premier trimestre 2018.

A 249 M€, les prises de commandes du secteur Transport retrouvent un niveau plus habituel après un premier trimestre 2018 particulièrement dynamique, qui avait bénéficié de 2 contrats importants en Pologne et en Norvège. Elles s’inscrivent ainsi en baisse de 49% par rapport au premier trimestre 2018 (488 M€), mais en hausse de 16% par rapport au premier trimestre 2017 (215 M€).

A 1335 M€ contre 1782 M€ au premier trimestre 2018, les prises de commandes du secteur Défense & Sécurité sont elles aussi en baisse (-25%), affectées par une base de comparaison élevée due à l’enregistrement du contrat majeur OneSKY. Elles sont en hausse de 44% par rapport au premier trimestre 2018 corrigé de l’impact de ce contrat, traduisant l’accélération de la dynamique commerciale observée depuis plusieurs années dans ce secteur.

Le chiffre d’affaires du premier trimestre 2018 s’établit à 3361 M€, contre 3412 M€ au premier trimestre 2018, en baisse de 1,5% à données publiées, et de 2,0% à périmètre et taux de change constants. Cette baisse s’explique par une base de comparaison défavorable après deux années de croissance très élevée au premier trimestre (+11,0% au T1 2017, +7,2% au T2 2018). En 4 ans, le chiffre d’affaires du premier trimestre a ainsi augmenté de près de 800 M€, passant de 2,6 milliards en 2015 à 3,4 milliards en 2019 (+30%, +25% à périmètre et taux de change constants).

Dans le secteur Aérospatial, le chiffre d’affaires s’élève à 1221 M€, en baisse de 5,0% par rapport au premier trimestre 2018 (-6,5% à périmètre et taux de change constants). Cette baisse s’explique par le ralentissement de l’activité Espace, qui représente environ 40% du secteur, après 2 années particulièrement dynamiques (croissance organique supérieure à 30% au premier trimestre 2017, et de +1% au premier trimestre 2018). Sur l’ensemble de l’année, le redressement plus lent que prévu du marché spatial commercial devrait se traduire par une baisse de l’ordre de 5% à 10% du chiffre d’affaires de cette activité. Les autres activités du secteur sont en croissance, à l’exception de l’avionique militaire.

Le secteur Transport enregistre un chiffre d’affaires de 398 M€, en hausse de 3,1% par rapport au premier trimestre 2018 (+1,3% à périmètre et taux de change constants). La croissance de cette activité ralentit après une année 2018 exceptionnelle (croissance organique de +17,9% sur l’année 2018, de +29,3% au premier trimestre 2018). Combinée à des effets de phasage, cette base de comparaison élevée pèsera également sur la croissance du chiffre d’affaires du deuxième trimestre, indique le groupe.

Le chiffre d’affaires du secteur Défense & Sécurité atteint 1722 M€, et est stable (-0,4%) par rapport au premier trimestre 2018 (+0,2% à périmètre et taux de change constants). La croissance de ce secteur est affectée par une base de comparaison élevée, notamment dans les radars de surface, les systèmes aériens militaires et la cybersécurité (croissance organique du secteur au T1 2018 : +9,5%). La dynamique de ce secteur reste très solide, et devrait se traduire par une croissance sensible du chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’année, en particulier au deuxième semestre.

Les prises de commandes et le chiffre d’affaires du premier trimestre sont en ligne avec les attentes. Dans ce contexte, et en dépit du redressement plus lent que prévu du marché spatial commercial, le groupe confirme l’ensemble de ses objectifs, rappelés ci-dessous.

En 2019, Thales devrait continuer à bénéficier de la bonne orientation de la majorité de ses marchés, combinée à son positionnement différencié sur les solutions digitales. Dans ce contexte, les prises de commandes devraient se situer autour de 16 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires devrait enregistrer une croissance organique de 3 à 4% par rapport à 2018, intégrant la normalisation de la croissance du secteur Transport après une année 2018 exceptionnelle.

Ces objectifs ne prennent pas en compte le projet d’acquisition de Gemalto, ni la cession en cours de l’activité de modules matériels de sécurité à usage général (GP HSM). Le 13 juin prochain, le groupe actualisera ses perspectives pour 2019 pour refléter l’impact de ces 2 opérations.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This