Le marché mondial des matériaux pour la fabrication des semiconducteurs a augmenté de 10,6% en 2018, à 51,9 milliards de dollars, dépassant ainsi le précédent record de 47,1 milliards de dollars atteint en 2011, selon SEMI. Un montant à mettre en regard du record historique de 468,8 milliards de dollars du marché mondial des semiconducteurs en 2018, contre 412,2 milliards de dollars en 2017, selon les statistiques du WSTS.

Le marché des matériaux pour la fabrication des puces a progressé de 15,9%, à 32,2 milliards de dollars, tandis que celui des matériaux pour l’encapsulation en boîtiers a crû de 3%, à 19,7 milliards de dollars.

On mesure la puissance d’une industrie nationale des semiconducteurs à sa consommation domestique de matériaux pour alimenter ses usines. Sans surprise, grâce à ses fondeurs et sociétés de packaging, c’est Taïwan qui domine pour la neuvième année de suite, avec une consommation en hausse de 11%, à 11,45 milliards de dollars.  Grâce à sa production de mémoires, la Corée du Sud a vu sa consommation de matériaux progresser de 16%, à 8,72 milliards de dollars. La Chine complète le trio de tête avec une consommation de matériaux en hausse de 11%, à 8,44 milliards de dollars.

L’Europe, pour sa part, ferme la marche des grandes régions productrices de semiconducteurs, mais avec une consommation de matériaux pour SC en hausse de 14%, à 3,82 milliards de dollars, soit 7,3% du total mondial.