À l’occasion du Salon aéronautique du Bourget 2019, les gouvernements français et allemand ont officiellement accueilli l’Espagne comme nation partenaire du programme de système de combat aérien du futur (SCAF) de sixième génération. Les ministres des trois pays ont signé un accord cadre pour la construction d’un système complet d’avions de combat et de drones, qui entrera dans les forces armées d’ici 2040.

Lors de l’inauguration du Salon du Bourget 2019, Dassault Aviation et Airbus ont remis une offre industrielle conjointe aux gouvernements français et allemand pour la phase initiale de démonstration du Système de combat aérien futur SCAF. Cette nouvelle étape majeure du programme s’est matérialisée par la présentation publique de maquettes du chasseur de nouvelle génération et de drones d’appui.

Ces maquettes ont été dévoilées par Éric Trappier, p-dg de Dassault Aviation, et Dirk Hoke, président exécutif (CEO) d’Airbus Defence and Space, sous l’égide du Président de la République et en présence de Florence Parly, ministre des Armées, Ursula von der Leyen, ministre fédérale allemande de la Défense, et Margarita Robles, ministre espagnole de la Défense.

L’accord industriel sur les programmes de démonstrateurs couvre les principales composantes du Système de combat aérien futur : un chasseur de nouvelle génération, des drones d’appui et un « Air Combat Cloud ». Des offres industrielles conjointes pour les démonstrateurs de la phase initiale ont été remises à la Direction générale de l’armement (DGA) et au ministère fédéral allemand de la Défense. L’industrie s’engage à mener à bien un ambitieux programme de démonstration technologique en vue du premier vol réel d’ici à 2026

Cette phase de démonstration couvrira la période allant de 2019 à la mi-2021 et marquera le point de départ du développement des démonstrateurs et des technologies du chasseur de nouvelle génération (NGF), des drones d’appui (Remote Carriers) et d’un « Air Combat Cloud » (ACC), en vue d’un vol inaugural d’ici à 2026. Les divers accords de collaboration, qui incluent ceux passés aussi avec les sociétés MBDA Systems et Thales, définissent le périmètre de planification de cette phase initiale de démonstration, les modalités de travail et les accords commerciaux. De plus, un cadre transparent de traitement des droits de propriété intellectuelle a été établi dans les accords de collaboration respectifs. En parallèle, Safran et MTU sont chargés de développer un nouveau moteur.

« L’étude de concept commune attribuée à Dassault Aviation et Airbus en janvier 2019 a été la première étape d’une coopération fructueuse entre les deux entreprises. La phase initiale de démonstration marque un nouveau jalon décisionnel majeur dans l’organisation industrielle du Système d’armes de nouvelle génération NGWS [Next Generation Weapon System], dont le chasseur de nouvelle génération, qui sera fabriqué par Dassault et Airbus, sous la maîtrise d’œuvre de Dassault Aviation, les drones d’appui et l’Air Combat Cloud, dont Airbus assurera la maîtrise d’œuvre, constitueront les principales composantes du Système de combat aérien futur », a déclaré Éric Trappier, p-dg de Dassault Aviation. « Les progrès que nous avons réalisés ces derniers mois sur ce programme sont remarquables. Le SCAF représentera le programme aéronautique militaire le plus ambitieux et structurant de l’Europe pour les décennies à venir, véritable pièce maîtresse de sa souveraineté ».

Dirk Hoke, CEO d’Airbus Defence and Space, a déclaré pour sa part : « Je me félicite du niveau de confiance et de partenariat que nous sommes déjà parvenus à instaurer avec Dassault dans l’exécution de l’Étude de concept commune et aujourd’hui, dans l’offre industrielle que nous venons de soumettre à nos deux gouvernements. Les principes de notre coopération industrielle incluent un processus décisionnel commun, une structure de gouvernance très claire, des méthodes de travail transparentes ainsi qu’un mode commun de préparation et de négociation des activités de cette phase initiale de démonstration ».

Lorsque la phase de négociation aura débuté dans le prolongement des offres remises, Dassault Aviation et Airbus espèrent se voir notifier le contrat de la Phase initiale de démonstration d’ici au quatrième trimestre 2019.

En 2018, le chiffre d’affaires de Dassault Aviation s’est élevé à 5,1 milliards d’euros. Le groupe compte 11 500 collaborateurs. Airbus est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace et des services associés. En 2018, le groupe a publié un chiffre d’affaires de 64 milliards d’euros, avec un effectif d’environ 134 000 personnes.