La chute de 10,2% du marché des semiconducteurs au 4e trimestre a été fatale à Samsung. Intel a en effet repris son rang de premier fournisseur mondial de semiconducteurs dès le 4e trimestre 2018, selon IHS Markit. Pour le cabinet d’études américain, le marché mondial des semiconducteurs a reculé séquentiellement de 10,2%, à 116 milliards de dollars, au quatrième trimestre 2018, toutes les applications et tous les segments de marché ayant été en recul.

Parmi les 10 premiers fabricants mondiaux de semiconducteurs au 4e trimestre 2018, seul STMicroelectronics a enregistré une hausse séquentielle de ses ventes : +5%, à 2648 M$. Cela lui a permis de gagner deux places par rapport au 3e trimestre, pour se hisser au 8e rang mondial, selon IHS Markit. Malgré des ventes trimestrielles en baisse de 1,7%, NXP a également gagné deux rangs en trois mois, pour atteindre le 10e rang mondial.

Les raisons de la baisse du marché des semiconducteurs au 4e trimestre ont été multiples, mais la principale a été la chute des prix des mémoires, à cause d’une offre excédentaire due à une surcapacité de production et à des stocks élevés.

Dans ce contexte, la baisse du marché des semiconducteurs utilisés dans les terminaux mobiles et les serveurs d’entreprise a entraîné un réalignement du classement des parts de marché des fabricants de semiconducteurs.

Alors que Samsung a dominé les ventes de semiconducteurs au cours des cinq derniers trimestres, Intel a ainsi devancé Samsung au quatrième trimestre. Le chiffre d’affaires semiconducteurs d’Intel a atteint 18,4 milliards de dollars au quatrième trimestre, contre 15,8 milliards pour Samsung. Alors que les ventes de semiconducteurs Intel ont diminué de 2,3% au quatrième trimestre 2018 par rapport au trimestre précédent, celles de Samsung se sont ainsi effondrées de 24,9%, selon IHS Markit. Presque toutes les ventes de semiconducteurs Samsung (87%) au quatrième trimestre étaient des puces mémoires, contre 6% à peine pour Intel.

Samsung avait dépassé Intel depuis le troisième trimestre 2017, en raison alors d’une pénurie de puces mémoires utilisées sur les marchés en croissance des smartphones et des serveurs, que Samsung avait pu combler.

Sur l’ensemble de 2018, Samsung conserve malgré tout le premier rang mondial. Le chiffre d’affaires annuel des semiconducteurs de Samsung a augmenté de 20,3% pour atteindre 74,6 milliards de dollars pour l’ensemble de 2018. Le chiffre d’affaires semiconducteurs d’Intel a augmenté de 13,4%, pour atteindre 69,9 milliards de dollars.