A l’occasion de la publication de résultats semestriels convaincants, le Grenoblois Soitec, spécialisé dans les tranches SOI, a réaffirmé son intention d’investir environ 120 millions d’euros sur l’ensemble de l’exercice pour augmenter les capacités de production de ses usines, notamment pour répondre à l’essor de la demande en tranches FD-SOI et RF-SOI. 65,2 M€ ont déjà été investis au 30 septembre 2018.

« Nous avons enregistré une forte croissance de notre chiffre d’affaires et une nouvelle amélioration de notre profitabilité au cours du premier semestre. Au cours de la deuxième moitié de l’exercice, nous allons poursuivre les investissements de capacité actuellement menés sur nos sites de production existants, tant en France qu’à Singapour. Ces investissements sont déterminants pour accompagner la demande de nos clients et reflètent notre confiance dans nos perspectives de croissance, confortée par la confirmation de l’adoption de nos produits RF-SOI et FD-SOI par nos clients », souligne Paul Boudre, directeur général de Soitec.

Pour le 1er semestre de l’exercice 2018-2019 (clos le 30 septembre 2018), le chiffre d’affaires de Soitec s’élève à 186,9 millions d’euros, en hausse de 31% (soit +36% à périmètre et taux de change constants) par rapport au 1er semestre de l’exercice précédent. Les ventes de tranches de 200 mm de diamètre ont atteint 102 millions d’euros et représentent 55% du chiffre d’affaires. Les ventes de tranches de 300 mm se sont élevées à 80,6 millions d’euros, soit 43% du chiffre d’affaires. Celles-ci ont augmenté de 87% à périmètre et taux de change constants. Par type de produits, la progression des revenus s’explique essentiellement par la très forte augmentation des ventes de tranches de FD-SOI et de RF-SOI en 300 mm. Les ventes d’Imager-SOI et de Photonics-SOI ont été inférieures à celles enregistrées au 1er semestre 2017-2018, tandis que les ventes de PD-SOI, une précédente génération de produits, ont légèrement progressé.

L’usine de Bernin I dédiée aux tranches de 200 mm continue d’opérer à pleine capacité. Dans le même temps, le taux d’utilisation des capacités de l’usine de Bernin II dédiée aux tranches de 300 mm a continué d’augmenter, passant d’un niveau moyen légèrement supérieur à 30% au 1er semestre de l’exercice 2017-2018 à un niveau moyen de près de 60% au 1er semestre de l’exercice 2018-2019. Cette progression est due à la forte augmentation des volumes de tranches de FD-SOI et de RF-SOI en 300 mm.

Les dépenses d’investissement du semestre s’élèvent à 64,9 millions d’euros. Ce montant comprend les investissements consacrés à l’extension de la capacité de production de l’usine de Bernin I pour porter celle-ci de 900 000 à 950 000 tranches de 200 mm par an et ceux concernant, à Bernin II, à la fois l’augmentation de la capacité de production de FD-SOI de 100 000 à 350 000 tranches par an et les dépenses d’investissement courantes. Les dépenses d’investissement incluent également la poursuite de l’installation d’une ligne pilote de production de plaques de FD-SOI ainsi que le début de la mise en place de capacités de recyclage matière et d’épitaxie à Singapour. Enfin, 0,2 million d’euros ont été dépensés dans le cadre de l’acquisition des actifs de Dolphin Integration.

Au total, le résultat net consolidé du 1er semestre de l’exercice 2018-2019 s’établit à 32,6 millions d’euros, en hausse de 41% par rapport au résultat net de 23,2 millions d’euros réalisé au cours du 1er semestre de l’exercice 2017-2018.

Soitec confirme que son chiffre d’affaires annuel est attendu en hausse de plus de 35% à périmètre et taux de change constants. Le site de Bernin I devrait continuer d’opérer à pleine capacité. Dans le même temps, la croissance de l’activité de 300 mm devrait se poursuivre au 2nd semestre de l’exercice 2018-2019 grâce notamment à de nouvelles augmentations des ventes de tranches de FD-SOI et de RF-SOI en 300 mm. Par conséquent, Soitec s’attend à ce que le site de Bernin II atteigne un taux d’utilisation de sa capacité de production proche de 100% à la fin de l’exercice 2018-2019 ou au début de l’exercice 2019-2020.

Au cours du 2nd semestre de l’exercice 2018-2019, Soitec va poursuivre ses investissements en cours, confirmant que les dépenses d’investissement devraient atteindre un montant d’environ 120 millions d’euros sur l’ensemble de l’exercice 2018-2019. Soitec va poursuivre son projet visant à augmenter la capacité de production annuelle de Bernin I de 50 000 plaques de 200 mm pour la porter à 950 000 tranches et continuer de réaliser des investissements d’optimisation. A Bernin II, les travaux préparatoires concernant l’extension du bâtiment existant devraient commencer en vue de porter ultérieurement la capacité de production totale de l’usine de 650 000 à 800 000 tranches de 300 mm par an.

A Singapour, les investissements continueront d’être dédiés à la réalisation de l’installation de la ligne pilote de production de tranches de FD-SOI ainsi qu’à l’ajout de capacités de recyclage matière et d’épitaxie. Ces investissements s’inscrivent dans le cadre du plan de redémarrage de l’usine, dans l’optique d’atteindre potentiellement une capacité de production de 800 000 tranches de 300 mm par an afin de répondre à la demande de plaques de FD-SOI et de RF-SOI en 300 mm sur le long terme.

Enfin, suite à l’annonce en août de l’acquisition des actifs de Dolphin Integration par Dolphin Design, une entité dédiée détenue à 60% par Soitec et à 40% par MBDA, Soitec soutiendra le plan visant à faire de Dolphin Design un fournisseur de référence de composants virtuels et d’ASIC/SoCs optimisés pour des applications à faible consommation d’énergie.

« Nous travaillons pour faire de l’acquisition des actifs de Dolphin Integration une opportunité stratégique effective permettant d’accélérer l’adoption du FD-SOI dans des segments de marché majeurs en proposant une offre complète de brevets et de services dédiée à la conception sur FD-SOI de puces offrant des solutions efficaces sur le plan énergétique », souligne Paul Boudre.