Anritsu annonce l’évolution de sa solution de test eCall, qui combine le simulateur de réseau MD8475A/B et le logiciel de test eCall MX703330E, en permettant la prise en charge des systèmes d’appel d’urgence de nouvelle génération (NG-eCall).

eCall est un système pan-européen d’appel d’urgence, permettant d’envoyer des informations depuis les véhicules ayant subi un accident de la route vers les centres d’appel d’urgence. À compter du 31 mars 2018, selon la règlementation en vigueur dans l’Union européenne (UE), tous les nouveaux véhicules de catégorie M1 et N1 doivent être équipés obligatoirement d’un système eCall embarqué à bord du véhicule (IVS), basé sur le 112.

Les déploiements eCall actuels sont basés sur les standards ETSI et CEN et utilisent un modem intrabande pour le transport des données eCall (MSD) sur les réseaux GSM et UTMS à commutation de circuits. Cependant, les opérateurs européens prévoient la suppression du GSM et de l’UTMS d’ici 10 ans, passant progressivement à des infrastructures entièrement sur IP telles que le LTE et la 5G. La prise en charge eCall pour les réseaux IP possédant de nombreux avantages, y compris une meilleure stabilité et fiabilité, les services eCall NG112 de nouvelle génération feront leur apparition rapidement.

Anritsu ajoute dès à présent l’option eCall LTE NG112 à sa solution complète de test, pour mettre en œuvre les tests de fonction NG-eCall définis par la norme RFC8147, ainsi que l’évaluation de la voix de bout en bout.

Anritsu offre également les premières solutions de test au monde permettant de valider les unités de contrôle télématique (TCU) dotées de fonctions eCall. Avec un seul simulateur de réseau MD8475B il est désormais possible de tester les fonctions eCall, y compris de nouvelle génération (NG112), mais aussi les débits télématiques jusqu’au Gbit/s, réduisant ainsi les coûts des tests.