VIPress.net

sigfox-091116

Sigfox promet des modules à 2 euros en Europe dès la fin de l’année

Fournisseur d’un service de communication mondial dédié à l’Internet des objets (IoT), le Français Sigfox, implanté à Labège, annonce que son écosystème de partenaires est prêt à proposer des modules radio certifiés Sigfox à 2 dollars l’unité pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) et à moins de 3 dollars pour les marchés en Asie et en  Amérique du Nord. Le Coréen Wisol associé à ON Semiconductor et le Taïwanais Innocomm associé à NXP forment cet écosystème de modules bas coût.

sigfox-091116Dans son communiqué de presse, Sigfox assure que ces tarifs de modules IoT sont 20 fois inférieurs à ceux de modules cellulaires au standard LTE et cinq fois moins élevés que ceux des modules LPWA concurrents. Sigfox estime ainsi qu’il sera le principal moteur de la croissance annuelle moyenne de 90% attendue pour le marché des solutions LPWA (faible consommation et longue portée), qui devrait atteindre 24,5 milliards de dollars en 2021.

Ces modules Sigfox à bas coût sont proposés par le Coréen Wisol (qui fait appel à un jeu de circuits d’ON Semiconductor) et par le Taïwanais Innocomm (qui utilise des puces de NXP). Wisol promet une production de masse pour décembre 2016, tandis qu’Innocomm table sur un démarrage en janvier pour une production de volume en mars 2017.

L’écosystème de partenaires de Sigfox se prépare également à lancer des modules multi-protocoles qui combineront le protocole Sigfox avec des protocoles de connectivité complémentaires tels Wi-Fi ou Bluetooth basse consommation (BLE). Ces modules additionnels, qui élargissent le champ des applications IoT, seront disponibles début 2017.

Le réseau Sigfox complète les offres de connexion haut-débit existantes en fournissant une transmission bidirectionnelle économique et basse consommation de courts messages, sur de longues distances. En levant les freins du coût et de la consommation d’énergie, le réseau Sigfox vise une large implémentation de l’IoT. Il s’étend sur 24 pays et couvre d’ores et déjà plus d’1,3 million de km². Plus de 8 millions d’objets sont enregistrés sur le réseau. Le Français vise 60 pays en 2018.

« Dans un monde développé d’objets connectés au cloud, les coûts prohibitifs et les batteries qui se déchargent à vitesse grand V appartiennent désormais au passé », fanfaronne la PME toulousaine. Ces prix de modules ultra-compétitifs s’expliquent par le fait que l’approche différente du réseau Sigfox lui permet de s’affranchir de circuits intégrés complexes. Sigfox estime être le seul opérateur de communications IoT  à permettre à des objets de pouvoir communiquer avec le cloud sans nécessiter de batteries. Avec le réseau Sigfox, une communication device-to-cloud est possible sans connexions permanentes, simplement en écoutant et en capturant des messages spécifiques formatés avec une simple puce qui ne dépasse pas la complexité de celle qu’on trouve dans une télécommande, assure la start-up.

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This