Alors que le 16 janvier dernier, Sigfox, spécialiste des services de connectivité IoT, annonçait dans un communiqué sa prévision de connecter jusqu’ à 10 millions d’objets cette année, la PME de Labège a précisé hier que son objectif était désormais de connecter 6 millions d’objets à la fin de 2018. En 2017, 2,5 millions d’objets ont été connectés à son réseau IoT basse consommation, soit 65% de plus qu’en 2016.

L’an passé, le chiffre d’affaires de Sigfox a progressé de plus de 56%, à 50 millions d’euros.

Sigfox précise que 45 pays font partie aujourd’hui de son réseau, qui dessert actuellement quelques 803 millions de personnes (via les réseaux de ses opérateurs-partenaires) et couvre 3,8 millions de km2. La couverture de son réseau augmente d’environ 30 millions de personnes chaque mois, ce qui lui permet d’espérer être en bonne voie pour atteindre son objectif d’élargir son réseau IoT à 60 pays et régions et toucher  plus de 1 milliard de personnes en 2018.

Sigfox prévoit également de renforcer sa stratégie d’adoption et d’évangélisation de l’IoT, animée par Raouti Chehih, qui a rejoint l’entreprise en juillet 2017 et co-fondé EuraTechnologies, le plus grand incubateur de start-up en Europe. Ainsi, Sigfox annonce le lancement de Hacking House, un projet qui réunira des étudiants du monde entier pour se familiariser avec l’IoT et la technologie pionnière de Sigfox.

« Afin de promouvoir la vraie valeur des données à travers le monde, nous avons besoin d’un écosystème fort », a déclaré Raouti Chehih, responsable de l’adoption et de l’évangélisation. « Ce projet illustre parfaitement la vision de Sigfox d’un réseau mondial d’étudiants capables de trouver des solutions innovantes aux défis réels auxquels nos clients sont confrontés. Hacking House est bien plus qu’un accélérateur – nous créons les champions de l’IoT de demain », ajoute-t-il.

Créé en 2010 par Ludovic Le Moan et Christophe Fourtet, Sigfox est basé à Labège, près de Toulouse, dans la « Vallée de l’IoT ».