A l’occasion de sa journée investisseurs, Safran présente aujourd’hui ses ambitions stratégiques et financières à l’horizon 2022. Le groupe s’estime bien placé pour tirer parti de la croissance des marchés de l’aéronautique et de la défense grâce à ses positions de fournisseur de premier rang. Il vise une croissance organique de son chiffre d’affaires de 4% à 6% en moyenne sur la période 2019-2022, alimentée par l’augmentation de la R&D autofinancée et des investissements. La croissance organique sera la priorité. Safran n’envisage actuellement pas de réaliser de nouvelles acquisitions majeures.

« Nous avons atteint et même dépassé nos ambitions fixées en mars 2016. L’attention portée à l’exécution et à l’excellence opérationnelle, conjuguée à la dynamique d’innovation et d’investissement en R&T, permet au groupe de définir de nouvelles ambitions et de préparer l’avenir de notre industrie. Par ailleurs, la montée en cadence de la production du moteur LEAP se poursuit et l’intégration de Zodiac Aerospace est en bonne voie », a déclaré Philippe Petitcolin, directeur général de Safran.

Safran a pour ambition de rester un motoriste complet et un acteur clé dans le secteur de la propulsion en investissant dans de nouvelles technologies, tout en tirant parti de la croissance de ses activités de services.

Safran est aujourd’hui le numéro 2 mondial des fournisseurs d’équipements aéronautiques et a pour ambition de devenir n°1 au cours des 15 prochaines années, notamment en accroissant sa compétitivité et en jouant un rôle de leader dans l’« avion plus électrique ». L’acquisition de Zodiac Aerospace doit renforcera les activités Electronics & Defense/Electrical & Power de Safran et permettre de tirer pleinement parti du portefeuille d’activités d’Aerosystems.

Pour Aircraft Interiors, la priorité de Safran est de redresser la performance et de rétablir la confiance des clients afin de renouer avec les niveaux de profitabilité atteints par le passé. Concernant l’intégration de Zodiac Aerospace et le redressement d’Aircraft Interiors, Safran vise de synergies de coûts avant impôt de 200 M€ à horizon 2022.

En 2022, Safran vise une marge opérationnelle, supérieure à 20% pour la Propulsion, supérieure à 16% pour les Équipements, supérieure à 10% pour la Défense et de 15% environ pour les activités historiques de Zodiac Aerospace, y compris toutes les synergies prises en compte dans les autres activités de Safran (ou 13% après exclusion des synergies prises en compte dans les autres activités).

Les dépenses de R&D entameront un nouveau cycle avec notamment des efforts ciblés sur Zodiac et une augmentation de 30% des dépenses de R&T. La dépense totale de R&D autofinancée augmentera, mais se maintiendra à environ 6 %-7 % du chiffre d’affaires sur la période.

Concernant l’innovation, Safran s’estime déjà bien avancé dans la préparation de l’avenir et pour faire partie de la prochaine génération de programmes d’aéronautique et de défense. Ses principales priorités sont de faire progresser l’efficacité de la propulsion aéronautique, d’être leader dans le domaine de l’« avion plus électrique », de conduire l’innovation dans le domaine de la cabine connectée et, enfin de faire de la fabrication additive une réalité à l’échelle industrielle

Voir le document complet de la stratégie 2019-2022 de Safran