L’Autorité des marchés financiers a publié les résultats définitifs, après réouverture, de l’offre publique d’achat  initiée par Safran visant les actions de Zodiac Aerospace. Lors de la réouverture de l’offre, qui s’est déroulée du 19 février 2018 au 2 mars 2018, 27.310.744 actions Zodiac Aerospace ont été apportées. Compte tenu de ces apports, Safran détient donc directement et par assimilation un total de 286.241.204 actions représentant 97,57 % du capital de Zodiac Aerospace.

 

Rappelons qu’à l’issue de la période initiale de l’offre publique d’achat de Safran sur Zodiac Aerospace, qui s’est déroulée du 27 décembre 2017 au 31 janvier 2018, Safran avait acquis un total de 233.664.224 actions, représentant 79,74% du capital et au moins 71,87% des droits de vote de Zodiac.

Safran va solliciter dans les prochains jours auprès de l’AMF un retrait obligatoire des actions Zodiac Aerospace. Il sera réalisé au même prix que celui de l’Offre, soit un prix d’indemnisation de 25 euros par action Zodiac Aerospace, net de tous frais.

Groupe international de haute technologie opérant dans les domaines de la propulsion et des équipements aéronautiques, de l’espace et de la défense, Safran emploie plus de 58 000 personnes pour un chiffre d’affaires de 16,5 milliards d’euros en 2017. Pour répondre à l’évolution des marchés, le groupe s’engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2017 des dépenses de près de 1,4 milliard d’euros.

En février 2018, Safran a pris le contrôle de Zodiac Aerospace, élargissant ainsi son périmètre d’activités dans le domaine des équipements et systèmes aéronautiques. Zodiac Aerospace emploie environ 32 500 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires annuel de 5,1 milliards d’euros au 31 août 2017.

Le groupe peut dès à présent proposer à ses clients une large gamme de produits et services, où s’équilibrent activités de propulsion et d’équipements. Moteurs, cabines, trains d’atterrissage, électronique embarquée ou circuits électriques, tant pour la première monte que pour l’après-vente : la présence de Safran à bord des programmes concerne maintenant la plupart des domaines.