VIPress.net

Kalray-020518

Renault et la DGA parient sur les processeurs du Grenoblois Kalray

Kalray, pionnier des processeurs multicœurs dédiés aux systèmes intelligents, annonce l’entrée à son capital d’Alliance Ventures, le fonds de capital-risque de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, et Definvest, le nouveau fonds de 50 M€ géré par Bpifrance pour le compte du Ministère des Armées. Cette opération s’élève à un total de 10 M€, incluant les actionnaires existants et les nouveaux investisseurs.

Elle constitue la deuxième tranche d’une levée de 23,6 M€ initiée en juin 2017 auprès de Safran Corporate Ventures, le fonds d’investissement asiatique Pengpai et de ses actionnaires historiques ACE Management, CEA Investissement, EUREKAP! et Inocap Gestion. La conversion de la première tranche de 13,6 M€ en capital est intervenue au cours de l’exercice 2017.

L’objectif est l’accélération du déploiement industriel et commercial du processeur intelligent de Kalray, déjà intégré dans le concept-car électrique Symbioz de Renault.

Les processeurs dits « intelligents » permettent d’analyser à la volée et de manière intelligente des flux très importants d’informations, de réagir et de prendre des décisions en temps réel. Leur usage se démocratise dans des secteurs comme les réseaux informatiques de nouvelle génération, les véhicules autonomes, la santé ou encore les drones et robots. Kalray a choisi dans un premier temps de se focaliser sur deux marchés, les datacenters intelligents et les voitures intelligentes, qui représentent chacun un potentiel de plus d’un milliard d’euros. Les fonds levés vont permettre d’engager le déploiement commercial du processeur existant et de finaliser le développement de la nouvelle génération, qui devrait être lancée en 2019.

Éric Baissus, président du directoire de Kalray, déclare : « Nous sommes très heureux d’accueillir ces deux nouveaux fonds à notre capital. Alors que l’un de nos marchés prioritaires est celui des prochaines générations de véhicules, nous ne pouvions rêver d’un meilleur partenaire stratégique que l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, l’alliance de constructeurs automobiles la plus renommée au monde. Quant à la participation de Bpifrance et du Ministère des Armées à travers le fonds Definvest, c’est pour nous une très forte validation de l’avance technologique et de l’enjeu stratégique de nos solutions sur le marché ».

« Kalray a développé depuis presque dix ans un nouveau type de processeur dont les caractéristiques, que ce soit la puissance de calcul rapportée à l’énergie consommée ou la capacité d’intégrer sur une même puce un grand nombre de fonctions critiques, sont essentielles, notamment pour les nouvelles générations de voitures que nous allons être amenés à développer. Les processeurs de Kalray équipent déjà notre prototype de voiture autonome, Symbioz, que nous testons depuis plusieurs mois. Cet investissement dans Kalray est donc tout à fait stratégique », ajoute François Dossa, directeur d’Alliance Ventures, le fonds lancé par l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Kalray est soutenue depuis 2010 par la Direction générale de l’armement (DGA) du Ministère des Armées. Pour renforcer le soutien au développement de cette entreprise stratégique, le fonds Definvest entre à son capital signant ainsi sa première opération. Lancé en novembre dernier et doté de 50 M€ par le ministère des Armées, Definvest est géré par Bpifrance.

Florence Parly, Ministre des Armées, déclare : « Le ministère des Armées se tient résolument aux côtés de l’innovation et de tous ceux qui osent. Kalray est le premier investissement de Definvest et je sais que beaucoup d’autres suivront. Ce premier investissement, c’est un signe fort pour tous les entrepreneurs, les chercheurs, les ingénieurs : la défense croit en vous, investit pour vous ».

L’offre de Kalray comprend des processeurs ainsi que des solutions complètes (cartes et logiciels). Créé en 2008 par essaimage du CEA, Kalray sert un large éventail de clients, parmi lesquels des fabricants de serveurs, des intégrateurs de systèmes intelligents, des fabricants de produits grand public, incluant des constructeurs automobiles.

Definvest, fonds lancé le 16 novembre 2017 et géré par Bpifrance pour le compte du ministère des Armées, a pour vocation de prendre des participations au capital des pépites technologiques du secteur de la défense, aux côtés d’investisseurs financiers et industriels. L’objectif est de permettre à ces entreprises de se développer en toute autonomie grâce à l’augmentation de leurs fonds propres. Le fonds est doté initialement de 50 millions d’euros. Il bénéficie des expertises complémentaires de Bpifrance et de la Direction générale de l’armement (DGA). Au quotidien l’industrie de défense représente des dizaines de grands groupes industriels, 4000 PME et ETI, offrant des emplois à 200 000 personnes.

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This