Les livraisons mondiales de modules IoT cellulaires ont augmenté de 16% en 2018 pour atteindre un nouveau record de 221 millions, selon Berg Insight. Les revenus annuels ont augmenté plus rapidement, à 24%, inversant la tendance antérieure à la baisse des prix moyens des modules.

Les normes 3GPP pour le LTE – Cat M et le NB-IoT – contribueront considérablement à la croissance de marché au cours des cinq prochaines années. Ces nouvelles normes sont conçues pour être moins complexes afin de limiter la consommation d’énergie et leur prix est plus avantageux pour s’adresser au marché de masse et rendre viable la connexion de nouvelles applications. Au premier semestre de 2019, plusieurs fournisseurs ont annoncé des modules 5G NR qui seront mis à la disposition des développeurs au cours du second semestre. Les premiers utilisateurs comprendront des sociétés actives dans les secteurs des ordinateurs personnels, des réseaux et des automobiles, détaille le cabinet d’études suédois.

Selon Berg Insight, les quatre plus grands fournisseurs de modules IoT cellulaires possèdent 61% du marché en termes de revenus. Les revenus annuels tirés des modules IoT cellulaires des quatre plus grands acteurs du marché que sont Sierra Wireless, Sunsea AIoT, Gemalto et Telit, ont en effet augmenté de 13%, pour atteindre 1,85 milliard de dollars, la valeur totale du marché atteignant environ 3,0 milliards de dollars. Sierra Wireless enregistre les revenus les plus élevés en modules IoT, suivi de Sunsea AIoT et Gemalto. Sunsea AIoT est en tête en nombre de pièces et Quectel est le deuxième fabricant en termes de volume et le cinquième en termes de chiffre d’affaires. Fibocom a enregistré la plus forte croissance de 122% au cours de l’année, atteignant 189 millions de dollars de ventes de modules IoT cellulaires.

C’est la première année au cours de laquelle un fournisseur basé en Chine, en l’occurrence Sunsea AIoT, se classe au deuxième rang des fournisseurs de modules IoT cellulaires en termes de chiffre d’affaires. Déjà six des dix plus grands fournisseurs venaient de Chine en 2018. Sunsea AIoT est devenu un nouvel acteur majeur du secteur en 2017 grâce à les acquisitions de Longsung et SIMCom, leader du marché en volume depuis trois années consécutives, poursuit Berg Insights

Un certain nombre de nouveaux acteurs ont été attirés par ce marché, en particulier dans les segments émergent de NB-IoT et LTE-M. Parmi eux, citons Nordic Semiconductor, le plus important fournisseur de circuits Bluetooth Low Energy, et le groupe japonais Murata.

53 millions de modules NB-IoT en 2018, 142 millions en 2019 ?

Une autre étude de Berg Insight indique que les livraisons de modules NB-IoT ont atteint 53 millions d’unités en 2018. Les livraisons annuelles devraient presque tripler en 2019 pour atteindre 142 millions d’unités. Les déploiements commerciaux se limitent essentiellement à la Chine, où les sociétés de semiconducteurs HiSilicon et MediaTek représentent une grande partie du volume de modems NB-IoT.

Alors que les premiers déploiements étaient jusqu’à présent axés sur les secteurs verticaux traditionnels, tels que les compteurs intelligents, Berg Insight prévoit l’intégration du NB-IoT à un ensemble plus large de produits en 2019-2020, notamment les appareils ménagers, les serrures et les détecteurs de fumée. Combinant une faible consommation d’énergie et la sécurité inhérente de la connectivité cellulaire, la norme NB-IoT offre de nombreux avantages pour le segment de la maison et du bâtiment connectés, justifie le cabinet d’études suédois.

En Europe, les principaux opérateurs de téléphonie mobile progressent de manière satisfaisante vers une couverture omniprésente de la technologie NB-IoT. Vodafone figure parmi les leaders du développement du NB-IoT et déploiera des services commerciaux sur tous ses réseaux jusqu’en 2020. À la fin de 2018, l’opérateur disposait de services NB-IoT dans onze pays, dont l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni, l’Espagne et Pays-Bas. Deutsche Telekom a lancé des services NB-IoT en Allemagne et aux Pays-Bas à la mi-2017 et offrait une couverture dans cinq pays supplémentaires à la fin de 2018. Telefónica a lancé ses premiers réseaux NB-IoT en Espagne et en Allemagne. Parmi les autres opérateurs de téléphonie mobile proposant cette technologie en Europe, Berg Insight cite Orange en Belgique, TIM en Italie, MTS en Russie, Telia et Telenor dans les pays nordiques, ainsi que plusieurs opérateurs de téléphonie mobile nationaux.

Téléchargez la brochure du rapport : Écosystèmes des dispositifs IoT cellulaires et LPWA