VIPress.net

Qualcomm cajole la recherche française sur la 5G

Eurecom et France Brevets et IMT ont annoncé la signature d’un accord avec Qualcomm portant sur la recherche de nouvelles technologies pour les futures normes 5G.

Selon les termes de cet accord, Qualcomm apportera son financement et son expertise en matière de normalisation pour soutenir la recherche sur les communications sans fil menée par les chercheurs d’Eurecom, tandis que France Brevets apportera son aide dans le domaine de la stratégie de propriété intellectuelle.

« La 5G a le potentiel d’être l’une des plus grandes plateformes d’innovation et de croissance économique de l’histoire de la technologie », a déclaré Alex Rogers, vice-président exécutif et président de Qualcomm Technology Licensing. « Cet accord avec Eurecom et France Brevets pour soutenir la recherche fondamentale 5G en Europe vise à développer le potentiel de la technologie 5G en Europe et au-delà ».

«En tant qu’institution d’enseignement et de recherche de premier plan, Eurecom a fait ses preuves en matière de recherche fondamentale dans le domaine des technologies sans fil de pointe. Nous sommes particulièrement intéressés par nos travaux de recherche sur des domaines clés 5G tels que le codage de canal à très longue portée, le traitement multi-antennes et la signalisation automatique V2X », a déclaré le professeur David Gesbert, responsable des systèmes de communication chez Eurecom. « L’assistance de Qualcomm contribuera grandement au développement de la prochaine génération de technologies sans fil. Grâce à la collaboration avec Qualcomm et France Brevets, Eurecom développera une activité de normalisation visant à tirer parti de son expertise en matière de conception de systèmes 5G grâce à des contributions actives au 3GPP », a ajouté Raymond Knopp, professeur à Eurecom et président de l’ Open Air Sofware Alliance (OSA).

« L’Institut Mines-Télécom soutiendra une partie de l’activité IP générée par la collaboration de recherche. C’est une excellente occasion pour nous d’améliorer notre positionnement dans l’écosystème 5G et de développer une relation forte avec l’un des acteurs les plus influents du marché », a déclaré Christian Picory-Donné, responsable des partenariats et des transferts de technologie chez IMT.

« La mission de France Brevets est d’aider les entreprises et les particuliers à protéger leurs innovations », a déclaré Yann Dietrich, vice-président directeur, Licences et conseil en propriété intellectuelle chez France Brevets. « Nous sommes ravis de pouvoir soutenir la recherche européenne sur la prochaine génération de technologies de communication sans fil, en particulier avant le lancement de la 5G. Cet accord est novateur dans la mesure où il permettra aux instituts de recherche publics et aux PME de participer à la normalisation 5G en France ».

L’accord prévoit également la création d’un événement annuel permettant aux chercheurs français de s’impliquer dans le 3GPP et de promouvoir leurs technologies dans les prochaines normes 5G.

La première conférence conjointe sur la 5G de France Brevets, Eurecom, IMT et Qualcomm se tiendra à Paris les 26 et 27 mars 2019. La conférence sera une occasion de mieux comprendre la technologie 5G, les évolutions des normes et les plans de commercialisation de la 5G. Des experts de l’industrie et de la technologie de Qualcomm, des experts universitaires et des experts en recherche de l’IMT et d’Eurocom, ainsi que des spécialistes en politique de propriété intellectuelle de France Brevets y débattront des derniers développements en matière d’innovation 5G.

Inscription gratuite

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This