Dans le cadre de leurs échanges, les syndicats professionnels français de l’électronique ACSIEL, SNESE et SPDEI ont fait le point sur la demande mondiale de composants et sur ses conséquences. Selon leurs adhérents, cette demande reste très élevée et, pour le moment, la situation sur les familles de composants critiques, bien que différenciée, ne s’améliore pas globalement.

Les trois organisations professionnelles rappellent l’importance d’une collaboration étroite entre les acteurs de la filière basée sur le partage d’information sur les besoins et contraintes d’approvisionnement. Ils recommandent aux acteurs de la chaîne logistique d’engager leurs commandes « « conformément à l’évolution des délais de livraison de leurs fournisseurs ». Les trois syndicats continueront de s’informer mutuellement des évolutions et ne manqueront pas de communiquer régulièrement avec les clients et acteurs de la filière.

Selon des documents de distributeurs que nous avons pu consulter parallèlement, on ne note en effet aucune amélioration notable par grandes familles de semiconducteurs concernant les délais d’approvisionnement et les prix, à part peut-être pour certaines familles de LED. Mais les difficultés persistent voire s’accroissent pour les mémoires, les discrets, les composants de puissance, l’analogique, etc. Pas vraiment une ambiance de sortie de crise.

ACSIEL Alliance Electronique, est née de la fusion d’ACSIEL, du GFIE et du SIMTEC le 1er janvier 2016, compte 150 adhérents pour 100 000 emplois directs et induits générant un chiffre d’affaires supérieur à 6 milliards d’euros.  L’Alliance rassemble les acteurs des composants, des systèmes, du test et de la mesure électronique, des équipements, consommables et services pour l’industrie électronique.

Le Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Electronique – SNESE représente les fabricants de cartes et systèmes électronique et services associés – Près de 550 entreprises, principalement des PME (80% des entreprises du secteur emploient entre 20 et 99 salariés), qui réalisent un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros avec un effectif de 28 000 personnes.

Le SPDEI (Syndicat Professionnel de la Distribution en électronique Industrielle) a été fondé en 1972 pour promouvoir et soutenir les distributeurs de l’industrie électronique. Il réunit 22 adhérents, représente plus de 1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires (total secteur).