Le conseil d’administration et le conseil de surveillance d’Osram ont émis un avis favorable à la proposition de rachat de la firme allemande par un consortium composé de Bain Capital et du Carlyle Group. Les deux investisseurs proposent 3,4 milliards d’euros pour racheter Osram, soit une valeur d’entreprise d’environ 4 milliards d’euros. Bain et Carlyle ont annoncé un seuil d’acceptation minimum de 70%.

« Bain et Carlyle sont les bons partenaires pour Osram au bon moment. Ils soutiennent notre stratégie et facilitent notre croissance. Les deux sont engagés envers nos employés et offrent aux actionnaires une prime attrayante », a déclaré Olaf Berlien, p-dg d’Osram.

Dans le cadre de l’offre publique d’achat, les actionnaires se verront proposer 35 euros par action en numéraire. Cela représente une prime d’environ 21% au-dessus du dernier cours de clôture des actions Osram avant la divulgation de l’offre, ainsi qu’une prime de 22,6% par rapport au cours moyen sur les trois derniers mois.

La transformation en cours d’Osram en société de haute technologie en photonique constitue une réponse à un changement profond du secteur de l’éclairage. En cas de réussite de l’offre publique d’achat, Bain et Carlyle soutiendront la trajectoire de croissance actuelle du fabricant allemand et prendront notamment des engagements importants en ce qui concerne les employés et les sites. Selon Osram, les repreneurs sont attachés au plan de gestion actuel de l’entreprise et à sa stratégie axée sur les semiconducteurs optiques, le secteur automobile et les applications numériques. Bain et Carlyle ont assuré qu’ils apporteraient tout leur soutien à l’équipe de direction et collaboreraient étroitement avec le conseil de direction actuel afin de poursuivre la transformation d’Osram. Osram continuera à fonctionner sous le nom existant après la prise de contrôle. Le siège de la société restera à Munich et les droits sur tous les brevets resteront à Osram. Il a été convenu que les deux investisseurs soutiendront tous les projets de croissance en cours, les acquisitions éventuelles ainsi que les investissements dans le développement de nouveaux produits.

Osram, basée à Munich, est une société de haute technologie dont l’histoire remonte à plus de 110 ans. Principalement axés sur les technologies à base de semiconducteurs, ses produits sont utilisés dans des applications diverses, allant de la réalité virtuelle à la conduite autonome, des smartphones aux solutions d’éclairage intelligentes et connectées dans les bâtiments et les villes. Osram employait environ 26 200 personnes dans le monde à la fin de l’exercice 2018 (clos le 30 septembre) pour un chiffre d’affaires de plus de 3,8 milliards d’euros.