A l’occasion de la publication de ses résultats annuels, Orange confirme ses objectifs pour 2018, notamment des dépenses d’investissements qui atteindront cette année un pic annuel de 7,4 milliards d’euros.

Les dépenses d’investissement (CAPEX) de l’opérateur se sont élevées à 7,209 milliards d’euros en 2017, soit une augmentation de +3,4% par rapport à l’année précédente.  En France, les investissements ont représenté 3,45 milliards d’euros, en hausse de 0,6% sur une base comparable.

Toutes régions confondues, la croissance des investissements dans le très haut débit s’est accélérée. Pour environ un tiers, cette croissance est liée aux investissements dans la fibre et concerne principalement la France, l’Espagne et la Pologne. En France, la progression des investissements dans la fibre a été soutenue et a bénéficié pour partie des co-financements plus importants reçus des autres opérateurs. Au 31 décembre 2017, le groupe totalisait 26,6 millions de foyers raccordables au très haut débit (soit +6,3 millions sur un an, +31%), dont 12,0 millions en Espagne, 9,1 millions en France, 2,5 millions en Pologne et 2,3 millions en Roumanie (suite à l’accord de partage croisé des réseaux avec Telekom Romania).

Pour environ les deux-tiers, la hausse des investissements dans le très haut débit concerne les investissements dans les services mobiles 4G et 4G+. Elle est principalement liée à l’accélération des déploiements dans le secteur Afrique Moyen-Orient, en France et en Espagne. Le taux de couverture de la population en 4G au 31 décembre 2017 s’élevait à 95,9% en France, 95,7% en Espagne, 99,8% en Pologne, 99,7% en Belgique, 93,2% en Roumanie, 90% en Slovaquie et 98% en Moldavie. En France et en Espagne les investissements se concentrent sur l’amélioration de la qualité du service sur les lieux de vie et de loisirs, et dans les transports.

La hausse des investissements dans les systèmes d’information et les plateformes de services est liée au lancement de l’offre Orange Bank. Les investissements dans l’équipement des clients sont en légère progression : le développement des offres convergentes en Belgique et en Espagne, est compensé par l’optimisation des coûts des box en France.