La start-up grenobloise Aryballe Technologies, pionnière de l’olfaction digitale, annonce avoir clôturé une levée de fonds de 6,2 millions d’euros menée par deux nouveaux investisseurs stratégiques, IFF, leader mondial des arômes, parfums et nutrition & ingrédients, et Hyundai, aux côtés de ses investisseurs historiques. Ces investissements interviennent dans un contexte d’accélération de la demande pour l’olfaction digitale.

Ce nouveau tour de table est le second depuis la création de l’entreprise en 2014, et suit une première levée de fonds de 3,1 millions réalisée en 2016. Il lui servira à consolider sa technologie et à commercialiser ses solutions pour des cas d’usage spécifiques dont les applications automobiles, agroalimentaires, l’électroménager et les arômes et fragrances. En début d’année, Aryballe a annoncé la formation du Digital Olfaction Automotive Consortium (DOAC), dont le but est d’établir les standards de mesure des odeurs dans l’industrie automobile et à informer le développement d’un capteur d’odeur universel.

Aryballe a lancé son premier produit, NeOse Pro, lors du CES 2018. Il fournit une plateforme d’olfaction digitale proposée dans un format portable et simple d’utilisation. Ce nouveau tour de table va permettre à l’entreprise de réduire la taille du capteur et d’industrialiser la production pour aller vers des réseaux de capteurs correspondant aux besoins des applications émergentes, tout en construisant une base de données d’odeurs universelle grâce à ses algorithmes et modèles de machine learning propriétaires.

« Ces nouveaux partenariats stratégiques vont nous permettre d’accélérer le développement de notre technologie pour en faire des capteurs olfactifs miniatures et abordables qui répondent aux besoins de marchés tels que les voitures autonomes et la production agroalimentaire », a expliqué Sam Guilaumé, p-dg d’Aryballe.

« Notre passion pour l’innovation est parfaitement alignée avec l’approche technologique d’Aryballe dans le parfum numérique, un pilier essentiel de notre stratégie », a déclaré Nicolas Mirzayantz, p-dg de la division Scent d’IFF. « Nous voyons l’olfaction digitale comme essentielle pour le contrôle qualité, le développement de nouvelles solutions pour nos clients, et la pénétration de nouvelles industries. Nous sommes ravis de travailler ensemble pour repousser les frontières de cette technologie ».

« L’implémentation d’une technologie de nez électronique requiert l’intégration de nombreuses disciplines dont la biochimie, l’ingénierie électronique et l’intelligence artificielle », a déclaré Yunseong Hwang, Vice-Président et Directeur Open Innovation Investment de Hyundai Motor. « A travers le partenariat avec Aryballe, Hyundai espère développer des capteurs olfactifs pour les véhicules pour proposer des expériences innovantes, dont le maintien de la propreté des voitures via la détection d’odeurs, et la sécurité en détectant des odeurs intérieures caractéristiques pour la maintenance prédictive ».

Basée à Grenoble, France, Aryballe combine la biochimie, l’optique avancée et le machine learning pour imiter le sens de l’odorat humain. Créée en 2014, Aryballe a lancé son premier produit, le nez digital NeOse Pro, début 2018.