Naval Group et l’Italien Fincantieri ont signé vendredi à Rome l’Alliance Cooperation Agreement qui fixe les termes opérationnels de la création d’une société commune dans le naval de défense détenue à parts égales, dans le prolongement de l’annonce faite le 23 octobre 2018.

Grâce à la société commune, Fincantieri et Naval Group partageront leurs bonnes pratiques, mèneront ensemble des projets de recherche et développement sélectionnés, optimiseront les processus d’achat et prépareront conjointement des offres pour des programmes binationaux et les marchés à l’export.

L’accord, approuvé par les conseils d’administration des deux entreprises, incarne l’avancement du projet « Poseidon » et est une étape dans le renforcement de la coopération dans le naval de défense en vue de constituer une industrie européenne de construction navale plus efficiente et compétitive.

L’accord a été signé par les p-dg des deux entreprises, Giuseppe Bono et Hervé Guillou, à bord de la frégate Frederico Martinengo, amarrée à La Spezia sur la base navale de la marine italienne. Ce navire fait partie du programme franco-italien de frégates multi-missions (FREMM) et souligne la cohérence de vingt ans de collaboration entre les deux pays, leurs industries et leurs marines.

La mise en place de la société commune, prévue dans les prochains mois et en tout état de cause avant la fin de l’année, sera soumise aux conditions habituelles pour ce type de transaction et à l’obtention des autorisations nécessaires par les autorités compétentes.

Sur la base de cet accord, l’entreprise aura son siège social à Gênes (Italie) avec une filiale à Ollioules (France). Comme cela a été établi dans l’accord d’actionnaires, la co-entreprise sera structurée autour d’un conseil d’administration composé de six membres avec trois membres nommés par chaque entreprise. Pour ce premier mandat de trois ans, Fincantieri nommera le président et le directeur des opérations tandis que Naval Group nommera le directeur général executif et le directeur financier.

En raison de l’importance stratégique accordée par Fincantieri et Naval Group à cette opération, les membres du conseil d’administration incluront Giuseppe Bono, nommé président de la joint-venture et Hervé Guillou.

Cette société commune doit permettre aux deux groupes et à leurs écosystèmes d’améliorer leurs capacités à servir les marines française et italiennes, de remporter de nouveaux contrats à l’export, de développer de nouvelles solutions technologiques et enfin, d’améliorer leur compétitivité de la filière navale des deux pays.

A l’occasion de cette signature, Giuseppe Bono et Hervé Guillou ont déclaré : « Nous sommes très satisfaits des résultats obtenus et, surtout, nous souhaitons remercier nos gouvernements qui ont travaillé main dans la main avec nous au cours de ces derniers mois et continuent à le faire aujourd’hui, afin de parvenir à un accord qui puisse assurer la protection des actifs souverains tout en promouvant la coopération entre nos deux équipes. Cet engagement nous permettra de mieux servir nos marines, de fournir le support adéquat aux opérations à l’export et établira de manière effective les fondations d’une industrie de défense Européenne renforcée ».

Fincantieri est l’un des plus grands groupes de construction navale au monde et le premier constructeur de navires du monde occidental en termes de chiffre d’affaires, de diversification et d’innovation. Basé à Trieste (Italie), le groupe a plus de 19 000 employés, dont plus de 8.400 en Italie, 20 chantiers navals répartis sur 4 continents, et a construit plus de 7 000 navires en plus de 230 ans d’histoire maritime.

Naval Group est le leader européen du naval de défense. Entreprise de haute technologie d’envergure internationale, Naval Group conçoit, réalise et maintient en service des sous-marins et des navires de surface. Il fournit également des services pour les chantiers et bases navals. Enfin, le groupe propose un panel de solutions dans les énergies marines renouvelables. Le groupe réalise un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros et compte 14 860 collaborateurs (données 2018).