Après le Japon, la Chine : Murata multiplie les annonces d’investissements pour augmenter ses capacités de production de condensateurs céramiques multicouches. Le condensateur MLCC est sans conteste l’un des composants où la pénurie est la plus criante actuellement. Cette fois-ci, le groupe japonais démarre la construction d’une usine de condensateurs MLCC à Wuxi, en Chine.

Cette usine chinoise, qui ne sera pas opérationnelle avant décembre 2019, représente un investissement de 14 milliards de yens (109,05 millions d’euros) pour le groupe nippon.

Rappelons que fin septembre, Murata avait également annoncé un investissement de 40 milliards de yens (303 millions d’euros) dans la construction d’une usine à Izumo, au Japon, afin d’accroître ses capacités de production en condensateurs céramiques multicouches. L’usine devrait être opérationnelle pour une production à pleine capacité en novembre 2019.

Pour son premier semestre fiscal, les condensateurs ont représenté 273,7 milliards de yens (2,13 milliards d’euros) de ventes pour Murata, un montant en progression de 30,9% par rapport au premier semestre de l’exercice précédent. Les condensateurs ont ainsi représenté 34,8% des ventes totales de Murata pour le semestre.

Murata Manufacturing est un chef de file mondial dans le domaine de la conception, de la fabrication et de la vente de composants et de solutions électroniques passifs à base de céramique, de modules de communication et de modules d’alimentation.