La start-up rennaise Cailabs, qui conçoit, fabrique et vend des composants optiques, vient de lever 8 millions d’euros, portant à 16,6 M€ les fonds levés depuis sa création en 2013. Cailabs dispose ainsi des moyens nécessaires pour structurer un développement industriel et commercial rapide de ses trois principales gammes de produits.

La levée de fonds de l’entreprise de deep-tech française a été menée par Supernova Invest avec la participation de Definvest, le fonds du Ministère des Armées géré par Bpifrance, de Safran Corporate Ventures, principal investisseur en 2017, ainsi que d’Innovacom et Starquest Capital, ses investisseurs historiques.

« Cailabs met en œuvre des technologies uniques dans le domaine de la photonique, dont les applications militaires sont nombreuses et très prometteuses. Il était donc primordial que le ministère des Armées participe à cette levée de fonds, via le fonds Definvest opéré avec Bpifrance », a déclaré Florence Parly, la ministre des Armées, en visite dans les locaux de la société ce jour.

L’entreprise s’est démarquée dès ses débuts dans le monde des télécoms en développant une technologie unique qui gère la forme de la lumière dans une fibre optique, pour augmenter ses performances. Cailabs propose une vitesse de circulation des données jusqu’à 1000 fois plus rapide sur les fibres existantes. Elle détient aussi plusieurs records du monde (dont celui de débit sur fibre optique avec l’opérateur japonais KDDI).

Propriétaire d’un ensemble de technologies de rupture qui fait l’objet de 19 familles de brevets, Cailabs propose aujourd’hui quatre gammes de produits au service des réseaux locaux, de l’industrie 4.0, de l’aérospatial et des télécoms.

« Notre stratégie de développement vise à renforcer et multiplier nos design-win, en favorisant une action commerciale basée sur l’excellence technique de Cailabs. Avec la maturation des gammes de produits rendue possible grâce aux financements antérieurs, et la montée en volume de la production, Cailabs entre dans une nouvelle ère qui nécessite de solidifier les ventes, le support et les opérations. » explique Jean-François Morizur, président de Cailabs.

« La technologie développée par Cailabs afin de moduler la lumière donne un degré de liberté supplémentaire qui permet d’obtenir des possibilités et des performances très intéressantes en termes de débit et de puissance disponibles. Elle est potentiellement applicable à de nombreux produits Défense intégrant le laser, entre autres les communications, les contre-mesures et le LIDAR (télédétection par laser), pour décupler leurs performances. Elle est tout particulièrement adaptée aux usages embarqués par la nature passive de cette manipulation de la lumière », affirme Joël Barre, Délégué Général pour l’Armement.

« Nous sommes très fiers de participer à cette levée de fonds de Cailabs, pépite de la deeptech française que Bpifrance accompagne depuis ses débuts. En la soutenant dans une nouvelle étape de sa croissance, qui devrait lui permettre d’accélérer son développement industriel et commercial, Bpifrance confirme son rôle actif dans le financement et l’accompagnement des sociétés deeptech au fort potentiel », ajoute Nicolas Berdou, chargé d’investissement chez Bpifrance pour le fonds Definvest.

Cailabs est une entreprise française deeptech fondée en 2013 qui conçoit, fabrique et vend des produits photoniques pour les télécommunications, les lasers industriels, les réseaux locaux et les transmissions en espace libre. L’entreprise a levé 16,6 millions d’euros (2,6 millions d’euros obtenus lors d’un premier tour de table en novembre 2013, suivi d’un second tour de 1 million d’euros en juillet 2016 puis d’un tour de 5 millions en juillet 2017). Leader mondial des mises en forme complexes de la lumière, sa technologie fait aujourd’hui l’objet de 19 brevets. Ses composants innovants trouvent leur place dans des domaines variés, du câblage aéronautique aux réseaux locaux d’usine, en passant par la fabrication additive.

Doté initialement de 50 millions d’euros apportés par le ministère des Armées, Definvest allie les expertises complémentaires de la Direction générale de l’armement (DGA) et de Bpifrance. Le fonds vise, dans le prolongement des dispositifs de soutien aux PME déjà déployés par la DGA, à prendre des participations au capital des pépites technologiques du secteur de la Défense, aux côtés d’investisseurs financiers et industriels, pour leur permettre de se développer en toute autonomie. L’industrie de défense française représente 200 000 emplois et compte plus de 4000 PME technologiques aux côtés d’une dizaine de grands groupes.