La lutte contre la contrefaçon marque un point. Un coup de filet des douanes européennes a permis de saisir plus de million de semiconducteurs contrefaits en provenance de la Chine continentale et de Hong Kong. L’ESIA, association européenne de l’industrie des semiconducteurs, se félicite des résultats de cette opération douanière commune à l’échelle de l’Union européenne, coordonnée par les douanes néerlandaises et menée en coopération avec l’Office européen de lutte antifraude (OLAF ) et les autorités douanières de douze Etats membres de l’Union en 2016.

SIA

L’enquête douanière, baptisée «Operation Wafers», a réussi à saisir en deux semaines plus d’un million de semiconducteurs contrefaits importés dans l’Union européenne en provenance de Chine et de Hong Kong.

La distribution et la vente de semiconducteurs contrefaits peuvent représenter un risque potentiel pour la sécurité et la santé des consommateurs ainsi que pour les menaces pour les infrastructures nationales critiques, rappelle l’ESIA.

“Operation Wafers” a été coordonnée par les douanes néerlandaises avec le soutien financier, technique et logistique de l’OLAF, ainsi que la coopération d’Europol et des autorités douanières de onze autres Etats membres de l’Union européenne. L’ESIA a fourni des sessions de formation et de renseignements aux douanes et aux autorités participantes et a aidé à identifier les suspects de contrefaçon de semiconducteurs.

L’ESIA attend désormais  le renforcement des relations avec les autorités de l’Union et des Etats membres pour éviter que les semiconducteurs contrefaits ne pénètrent dans le marché unique.

L’ESIA reste engagée dans sa lutte contre les contrefaçons, afin de freiner la menace potentielle qu’ils posent pour les infrastructures nationales critiques et la sécurité et la santé des consommateurs.