Il n’y pas que les Asiatiques, à l’instar de SK Hynix, Toshiba, SMIC ou TSMC, qui s’engagent dans des investissements importants dans les semiconducteurs. Le fabricant de mémoires américain Micron Technology a annoncé hier son intention d’investir 3 milliards de dollars d’ici 2030 pour accroître la production de mémoires dans son usine de Manassas, en Virginie, créant 1100 nouveaux emplois au cours de la prochaine décennie.

L’agrandissement permettra au site de Manassas, situé à environ 40 miles à l’ouest de Washington, de soutenir les positions de Micron sur le marché des produits mémoires haute qualité et haute fiabilité pour les marchés de l’automobile, des réseaux et de l’industriel.

« Le site Manassas de Micron fabrique nos produits à long cycle de vie qui sont construits en utilisant nos technologies matures et vendus principalement sur les marchés de l’automobile, des réseaux et de l’industrie. Ces produits prennent en charge un large éventail d’applications telles que l’automatisation industrielle, les drones, l’IoT (Internet des objets) et les applications pour l’automobile embarquée », souligne Sanjay Mehrotra, CEO de Micron.

L’extension initiale de la salle blanche devrait s’achever à l’automne 2019 avec un démarrage de la production au premier semestre 2020. Cette expansion concernera principalement les technologies de mémoires Drams et flash NAND.

Dans le cadre de cette expansion, Micron établira également un centre mondial de développement de la recherche à Manassas pour le développement de solutions de stockage et de mémoires axées principalement sur les marchés de l’automobile, de l’industrie et des réseaux. Le centre de R&D emploiera une centaine d’ingénieurs.