Sur les cinq premiers mois de l’année, la consommation mondiale de semiconducteurs affiche un retard de 13,7% par rapport à janvier-mai 2018. En Europe, le retard est moitié moindre (-6,7%). Exprimé en euros, l’Europe affiche même un marché en croissance de 0,8% par rapport à janvier-mai 2018, selon l’ESIA.

Mesurés en euros, les ventes en Europe de semiconducteurs de mai se sont chiffrées à 2,992 milliards d’euros, stables par rapport au mois précédent et inférieures de 1,6% à celles de mai 2018. Sur les cinq premiers mois de l’année, la consommation européenne de puces affiche ainsi un gain de 0,8% par rapport à janvier-mai 2018.

Exprimées en dollars, les ventes en Europe de semiconducteurs de mai se sont chiffrées à 3,364 milliards de dollars, en baisse de 0,4% par rapport au mois précédent et inférieures de 9% à celles de mai 2018. Sur les cinq premiers mois de l’année, la consommation européenne de puces affiche ainsi un retard en dollars de 6,7% par rapport à janvier-mai 2018.

Selon l’ESIA (European Semiconductor Industry Association), les principaux moteurs des ventes européennes de mail ont été les capteurs et les mémoires Drams. En ce qui concerne les circuits dédiés à une application, les dispositifs spécialement conçus pour les applications automobiles, télécoms, grand public et informatiques se sont particulièrement bien comportés en mai par rapport à avril.