Après avoir bondi de 41% en 2017, puis augmenté de 11% en 2018, les dépenses d’investissement dans l’industrie des semiconducteurs devraient chuter de 15% cette année, puis à nouveau baisser de 5% en 2020, selon IC Insights.

Le cabinet d’études américain base en partie ses prévisions sur le fait que cinq des six derniers ralentissements des investissements dans l’industrie des semiconducteurs ont duré deux ans avant de se redresser.

Dans tous les cas où les dépenses ont diminué entre 1983 et 2010, une augmentation des investissements d’au moins 45% s’est produite deux ans plus tard. Les augmentations des dépenses pour la deuxième année suite aux réductions sont généralement plus fortes que celles de la première année suivant un ralentissement, car la plupart des fabricants de semiconducteurs attendent généralement d’enregistrer de bons résultats d’exploitation pendant 4 à 6 trimestres avant d’augmenter à nouveau considérablement leurs investissements.

Cela devrait être le cas pour 2020, la plupart des fabricants de semiconducteurs étant très prudents quant à leurs budgets de dépenses pour l’année prochaine, étant donné la contraction de marché attendue pour 2019. IC Insights estime que l’attitude de Micron à l’égard de ses perspectives d’investissement en 2020 sera représentative de l’industrie en général. Lors de la présentation de ses résultats cette semaine, Micron a déclaré : « Pour l’exercice 2020, nous prévoyons que les dépenses d’investissement seront sensiblement inférieures à celles de l’exercice 2019 ».

Bien que les dépenses aient bondi de 41% en 2017 (quatre ans après le repli des investissements de 2012-2013), IC Insights estime que le comportement cyclique relativement modéré des taux de croissance des investissements depuis 2013 par rapport aux cycles précédents, constitue une indication de la maturité croissante de l’industrie des semiconducteurs.

L’illustration montre l’évolution des dépenses d’investissement annuelles entre 1983 et les prévisions de IC Insights pour 2019 et 2020. Au cours des 34 dernières années, les dépenses de l’industrie des semiconducteurs ont chuté pendant un ou deux ans (1985-1986, 1992, 1997-1998, 2001-2002, 2008-2009 et 2012-2013).