VIPress.net

TrumpXi-031218

Les Etats-Unis et la Chine s’accordent 90 jours de répit

En marge du G20 à Buenos Aires, le président des États-Unis Donald Trump et le président chinois Xi Jinping ont décidé d’aplanir les angles et de ne pas envenimer les relations commerciales entre les deux premières économies mondiales. Lors d’une réunion qualifiée «d’extrêmement réussie» entre eux et leurs plus hauts représentants, les deux dirigeants se sont laissés trois mois pour trouver des solutions à leurs différends commerciaux.

Ainsi, le président Trump a convenu que le 1er janvier 2019, il laisserait les droits de douane à 10% sur les importations chinoises concernant des produits d’une valeur de 200 milliards de dollars, alors qu’il était prévu précédemment de les porter à 25%. Figurent dans la liste des produits incriminés, bon nombre de composants et matériels électroniques : matériaux et matériels pour la fabrication de semiconducteurs, circuits imprimés, etc. Les organisations professionnelles, et en particulier SEMI, -association industrielle au service de la chaîne d’approvisionnement de fabrication de produits électroniques qui compte plus de 2000 sociétés membres rassemblant 1,3 million de professionnels dans le monde-, avaient pointé le danger de la mise en place de telles mesures, susceptibles d’engendrer des désordres dans la chaîne approvisionnement mondiale en électronique.

La Chine acceptera, de son côté, d’acheter aux États-Unis une quantité «non négligeable» de produits agricoles, énergétiques, industriels et autres, afin de réduire le déséquilibre commercial entre les deux pays.

Le président Trump et le président Xi Jinping ont convenu d’entamer immédiatement des négociations sur des changements structurels en ce qui concerne les transferts de technologies (accusés de forcés par les Etats-Unis), la protection de la propriété intellectuelle, les barrières non tarifaires, les cyber-intrusions et le cyber-vol, les services et l’agriculture. Les deux parties conviennent qu’elles s’efforceront de mener à bien cette transaction dans les 90 prochains jours. Si, au terme de cette période, les parties ne parviennent pas à un accord, les droits de douane de 10% seront portés à 25%, ont toutefois prévenu les Américains.

Le président Xi Jinping a également déclaré qu’il était ouvert à l’approbation de l’accord de fusion Qualcomm-NXP non approuvé précédemment, si celui-ci lui était présenté à nouveau. Mais Qualcomm et NXP sont passés à autre chose et on voit mal les deux parties reprendre leur projet de fusion-absorption.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This