Leoni, fournisseur allemand de câbles et de systèmes de câbles pour le secteur automobile et d’autres industries, entre dans une phase de fortes turbulences et renonce à ses objectifs financiers. Compte-tenu de coûts nettement supérieurs supportés par les difficultés de montée en puissance de son usine de Merida, au Mexique, des performances toujours médiocres de sa division Wiring Systems et d’un nouveau repli du marché, Leoni ne maintient plus en effet ses prévisions pour 2019.

Leoni déplore une conjoncture difficile inattendue pour les deux premiers mois de 2019. Dans l’ensemble, la société est confrontée à un environnement de marché difficile, en particulier en Chine. En outre, certains équipementiers automobiles ont considérablement réduit leurs prévisions en matière de livraison pour les prochains mois pour sa division systèmes de câblage.

Leoni a immédiatement appliqué des mesures de réduction d’effectif pour stabiliser ses activités. Le groupe allemand présente également les pierres angulaires de son programme d’amélioration de la performance et de la stratégie VALUE 21.

Leoni a ainsi prévu une réduction d’effectif d’environ 2000 personnes dans le monde, dont 500 dans les pays à hauts salaires, notamment dans les fonctions indirectes, et d’autres mesures liées au personnel, telles que le gel des recrutements au niveau du groupe, etc.

À compter de 2022, le plan de restructuration VALUE 21 décidé par l’entreprise doit permettre de réaliser des économies totales d’environ 500 millions d’euros par an par rapport à 2018. Le programme implique des coûts de restructuration d’un montant d’environ 120 millions d’euros, dont la moitié est liée aux effectifs et dont la majeure partie sera engagée au cours des exercices 2019 et 2020. Les mesures comprennent également une optimisation des achats directs, une amélioration de l’efficacité de la production, de la logistique et des achats indirects, ainsi qu’une réduction des frais de vente, des dépenses de recherche et développement et des coûts informatiques. La mise en œuvre des premières mesures est prévue pour le troisième trimestre de 2019.

Leoni a également lancé une analyse concernant l’importance stratégique et la rentabilité de chaque secteur d’activité et de produit de son portefeuille. À ce jour, certaines entreprises ont été identifiées avec des ventes annuelles pouvant atteindre 500 millions d’euros pour lesquelles « la société examinera toutes les options ».

Leoni a réalisé un chiffre d’affaires de 5,1 milliards d’euros pour l’exercice 2018 (contre 4,9 milliards d’euros en 2017). Son bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) a reculé à 144 millions d’euros contre 227 millions en 2017. La principale raison de cette baisse tient aux charges exceptionnelles engagées au 4e trimestre dans la nouvelle unité de production au Mexique. La hausse des prix des matières premières, l’augmentation des dépenses de R&D sur mesure ainsi que l’efficacité insatisfaisante de la division systèmes de câblage ont également pesé sur le résultat. Leoni affiche ainsi un résultat net consolidé de 73 millions d’euros pour l’exercice 2018, contre 146 millions d’euros en 2017.

Voir la présentation