Le WSTS, l’organisation professionnelle des fabricants de semiconducteurs, table désormais pour l’ensemble de 2018 sur une progression de 15,9% de la consommation mondiale de semiconducteurs, à 477,9 milliards de dollars, après le bond de 21,6% de 2017, à 412,2 milliards de dollars. Mais pour 2019, le WSTS a réduit sa prévision de croissance à 2,6%, soit moitié moins que sa prévision de 5,2% publiée en septembre dernier.

Par régions, la consommation de semiconducteurs devrait croître cette année de 19,6% sur le marché américain, de 13,2% en Europe (à 43,39 milliards de dollars), de 16% dans la zone Asie-Pacifique et de 9,6% au Japon. L’an prochain, la croissance serait comprise entre 1,4% et 3,1% pour chacune de ces régions.

En 2018, la plus forte croissance est attendue dans les mémoires (+33,2%, à 165,1 milliards de dollars), les discrets (+11,7%, à 24,2 milliards), les circuits optoélectroniques (+11,2%, à 38,7 milliards), les circuits intégrés analogiques (+10,8%, 58,8 milliards). Toutes les familles de produits contribuent à la croissance, la plus faible progression incombant aux composants micro (microprocesseurs, microcontrôleur, DSP) dont les ventes ne devraient progresser que de 6,4% cette année, à 68 milliards.

En 2019, la croissance devrait être comprise entre 2% et 6,8% pour l’ensemble des familles de produits, à l’exception des mémoires dont les ventes mondiales devraient reculer de 0,3%, à 164,5 milliards de dollars.