Le sous-traitant suédois Hanza a annoncé le 25 juillet l’acquisition du groupe allemand Ritter Elektronik, qui possède des usines en Allemagne et en République tchèque. Le montant de la transaction s’élève à environ 12 millions d’euros et comprend une partie en numéraire et une partie en actions.

L’acquisition renforce l’offre de services de Hanza et lui ouvre les portes du marché allemand. Le groupe Ritter emploie environ 290 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 42,7 millions d’euros en 2018.Pour l’année 2018, les ventes combinées de Hanza et de Ritter s’élevaient à 2,26 milliards de couronnes suédoises ((210,6 M€) pour un effectif total d’environ 2000 employés

L’acquisition comprend une usine de production d’électronique, de mécanique et d’assemblage final située à Remscheid, en Allemagne, avec environ 180 employés, ainsi qu’une unité de production d’environ 110 employés, à Zabreh, en République tchèque. L’unité en République tchèque est géographiquement proche de l’usine de mécanique de Hanza en République tchèque et de l’usine d’électronique de Hanza dans le sud de la Pologne.

Hanza a été fondée en 2008 et possède aujourd’hui des usines en Suède, en Finlande, en Estonie, en Pologne, en République tchèque, en Allemagne et en Chine. Parmi les clients de Hanza figurent des sociétés de premier plan telles que ABB, Perkin Elmer, Atlas Copco et Kone.