Selon DRAMeXchange, une division de TrendForce, les prix des mémoires Drams ont commencé à reculer, après une hausse séquentielle de seulement 1% à 2% au 3e trimestre, en raison d’une offre qui devient excédentaire par rapport à la demande. DRAMeXchange s’attend à un recul d’au moins 5% des prix sous contrat pour le quatrième trimestre, mettant ainsi un terme à un cycle ininterrompu de hausse des prix pendant neuf trimestres.

Quant aux mémoires flash NAND, elles ont enregistré une baisse de prix d’environ 10% au 3e trimestre, avant une nouveau recul de 10 à 15% au quatrième trimestre, anticipe le cabinet d’études taïwanais. Les prix contractuels des puces Flash NAND 3D risquent même de chuter de plus de 15% au 4e trimestre.

Le prix moyen des mémoires Drams devrait baisser de 15 à 20% en 2019

DRAMeXchange souligne que les principales raisons de la baisse de la demande de mémoires Drams se situent à différents niveaux. Premièrement, le marché des smartphones pourrait ne pas connaître une année remarquable en 2018, car la demande de remplacement pour les smartphones a été lente en raison du manque de différenciation entre les produits en termes de spécifications matérielles. Deuxièmement, les livraisons de serveurs sont incertaines. Troisièmement, les livraisons d’ordinateurs portables et de PC bureau pourraient être affectées par la pénurie de processeurs Intel.

Compte-tenu de la situation de l’offre au 2e semestre 2018, les fabricants de mémoires Drams s’attendent à une forte probabilité de surproduction en 2019. Ils ont donc essayé de différer ou de ralentir leurs investissements et expansions de capacité de production. Pour 2019, DRAMeXchange s’attend à une augmentation de la production annuelle en nombre de bits d’environ 22%. À l’heure actuelle, DRAMeXchange table sur une baisse des prix des mémoires Drams d’environ 15 à 20% en 2019, mais cette baisse pourrait s’accentuer si la demande en serveurs et smartphones faiblissait.

Vers une baisse des prix de 25% à 30% pour les flash NAND en 2019

Le marché des mémoires flash NAND est également influencé par la faible demande en électronique grand public, tandis que la demande pour les disques de stockage SSD à destination des serveurs et des centres de données n’augmente pas. Du côté de l’offre, les fournisseurs de flash NAND ont augmenté leur capacité de production et amélioré leurs rendements de fabrication pour les mémoires flash NAND 3D à 64/72 couches.

DRAMeXchange prévoit désormais une baisse continue des prix au cours du premier semestre 2019, en raison de prévisions de livraisons de smartphones, ordinateurs portables et tablettes relativement prudentes, sans compter les répercussions de la guerre commerciale sino-américaine. L’écart entre l’offre et la demande pourrait toutefois être modéré si les fabricants de flash NAND reportent leurs plans d’extension de capacité de production et leur transition vers des mémoires flash NAND 3D à 96 couches. D’ici le 4e trimestre 2019, la capacité de production mondiale de mémoires flash NAND devrait augmenter de 5% sur un an, la capacité de production des seules mémoires flash NAND 3D augmentant de 20%. Aussi, DRAMeXchange s’attend-il désormais à une nouvelle révision à la baisse des plans d’investissement des fabricants de flash NAND pour 2019.