Après une année 2018 marquée par une forte croissance de 10%, à 1,44 milliard d’euros pour le marché français de la distribution, le 1er trimestre 2019 est restée sur un niveau solide, notamment en composants passifs.

Dans le détail, la catégorie « Passif » est la seule en croissance tandis que les catégories « Connectique et câble » et « Electromécanique » sont en léger repli. « Même si la croissance n’est pour le moment pas au rendez-vous, maintenir les bons niveaux de 2018 constituent d’ores et déjà une performance », se satisfait l’organisation professionnelle SPDEI.

Selon les statistiques fournies par les distributeurs adhérents du SPDEI, le chiffre d’affaires du 1er trimestre extrapolé à l’ensemble de la profession (*) a ainsi atteint 368,2 M€ (dont 16,2% facturé hors de France). Il a progressé de 4% par rapport au 4e trimestre 2018 et est resté stable par rapport au 1er trimestre 2018.

Selon le bulletin trimestriel du SPDEI, au 1er trimestre, les ventes des distributeurs en semiconducteurs ont ainsi été stables sur un an et en retrait de 3% par rapport au trimestre précédent, à 186,5 M€, pour représenter 53% du total. Dans les passifs, la progression a atteint 9% sur un an et 19% en trois mois, à 66,7 M€. En connectique & câbles, les ventes du 1er trimestre ont représenté 56,2 M€ (-7% sur un an ; +11% en trois mois) ; elles ont été de 15,2 M€ en composants électromécaniques (-6% sur un an ; +4% en trois mois). Dans l’énergie, le chiffre d’affaires trimestriel de la profession a atteint 14,3 M€ (+0% sur un an ; +9% en trois mois). Les ventes des distributeurs dans l’embarqué sont restées stables sur un et ont progressé de 9% par rapport au 4e trimestre 2018, à 29,3 millions d’euros.

(*) Les chiffres indiqués reflètent le marché total de la distribution et vont donc au-delà du périmètre des seuls adhérents du SPDEI.

Plus de détails