Après un bon 1er trimestre pour le marché français de la distribution, le deuxième trimestre 2018 marque une légère baisse par rapport aux trois premiers mois de l’année, avec un recul séquentiel de 2%. Cette baisse concerne toutes les catégories à l’exception des systèmes embarqués (+5%) et des actifs (stable). Par rapport au 2e trimestre 2017, la croissance atteint cependant 15%. Le book-to-bill du trimestre (rapport commandes sur facturations) atteint 1,05.

Selon les statistiques fournies par les distributeurs adhérents du SPDEI, le chiffre d’affaires du 2e trimestre extrapolé à l’ensemble de la profession (*) a ainsi atteint 366,67 M€ (dont 13% facturé hors de France).  Au 2e trimestre, les ventes des distributeurs en semiconducteurs ont ainsi progressé de 13% sur un an et sont restés stables par rapport au trimestre précédent, à 185,73 M€, pour représenter 51% du total. Dans les passifs, les ventes des distributeurs ont reculé de 2% en trois mois et ont progressé de 20% sur un an, à 65,56 M€. Gageons que la pénurie qui sévit toujours dans les composants passifs, notamment en condensateurs MLCC, n’est pas étrangère à ce recul. En connectique & câbles, les ventes du 2e trimestre ont représenté 58,12 M€ (+19% sur un an ; -7% en trois mois) ; elles ont été de 14,59 M€ en composants électromécaniques (+4% sur un an ; -10% en trois mois). Dans l’énergie, le chiffre d’affaires trimestriel de la profession a atteint 14,07 M€ (+28% sur un an ; -2% en trois mois). Seules les ventes des distributeurs dans l’embarqué ont progressé par rapport au 1er trimestre 2018 : +5%, à 30,59 millions d’euros (+5% également par rapport au 2e trimestre 2017).

(*) Les chiffres indiqués reflètent le marché total de la distribution et vont donc au-delà du périmètre des seuls adhérents du SPDEI.

Plus de détails