Le deuxième trimestre de 2019 a finalement mis en évidence le ralentissement attendu du marché de la distribution de semiconducteurs en Europe. Selon l’association DMASS, le marché européen de la distribution de semiconducteurs a reculé de 7,4% par rapport au 1er trimestre 2019 et de 1% par rapport au 2e trimestre 2018, à 2,32 milliards d’euros.

« Le ralentissement était attendu, en raison de la baisse des prises de commandes des périodes précédentes, et il se poursuivra au cours de l’année. Ce recul s’explique par des raisons internes à l’industrie – surcapacité en mémoires, excédents de stocks chez les gros clients, ventes médiocres dans les produits grand public, baisse des prix – et effets macro-économiques tels que les conflits commerciaux, le Brexit et l’incertitude économique », souligne Georg Steinberger, président de la DMASS.

Géographiquement, le deuxième trimestre affiche des performances très contrastées, allant d’une croissance à deux chiffres dans les petits pays à une baisse à deux chiffres dans les marchés de taille moyenne comme l’Italie, Israël et la Russie. Parmi les principaux marchés, le marché allemand au 2e trimestre a progressé sur un an de 0,1% à 681 millions d’euros ; l’Italie a reculé de 11,3%, à 200 millions d’euros ; la France a reculé de 3,9%, à 155 millions d’euros ; le Royaume-Uni (sans l’Irlande) a progressé de 4,2%, à 155 millions d’euros, l’Europe de l’Est de 4%, à 406 millions d’euros et la Scandinavie de 3%, à 207 millions d’euros.

Par familles de produits, le marché des circuits analogiques a augmenté de 1,5%, à 687 millions d’euros. Le marché des composants MOS Micro a reculé de 5,6%, à 455 millions d’euros. Le marché des semiconducteurs de puissance a progressé de 2,6%, à 258 millions d’euros. Le marché des mémoires a diminué de 0,8%, à 206 millions d’euros et le marché des circuits optoélectroniques a reculé 8,4%, à 203 millions d’euros. Alors que le marché des circuits logiques programmables a chuté de 4%, à 147 millions d’euros, celui de la catégorie « autres circuits logiques » a progressé de 19,3%, à 137 millions d’euros.

Fondée en 1989, la DMASS compte à ce jour 34 membres actifs (dont, pour les distributeurs, Acal BFi Europe, Anglia, Arrow, Avnet EMEA, Codico, Digi-Key, EBV Elektronik, Farnell, Mouser et Rutronik) et représente, suivant les pays, entre 80% et 85% du marché européen de la distribution. L’organisation professionnelle, – rappelons-le-, ne prend en compte que les semiconducteurs hors composants pour PC.