VIPress.net

Le marché des puces atteindrait son point bas d’ici la fin du troisième trimestre

Après trois années de croissance dont +13,2% en 2018, le marché mondial des semiconducteurs devrait tomber à 440 milliards de dollars en 2019, soit une baisse de 7,2%, selon IDC. Le cabinet d’études prévoit néanmoins un retour à la croissance en 2020 et un taux de croissance annuel moyen de 2,0%, pour atteindre un marché 524 milliards de dollars en 2023.

Le ralentissement actuel du marché est imputable à la faiblesse de la demande centrée spécifiquement sur la Chine et aux excédents de stocks sur certains des principaux marchés, notamment l’automobile, la téléphonie mobile et les infrastructures cloud, analyse IDC, qui prévoit que le marché atteindra son point bas d’ici la fin du troisième trimestre.

Pour 2019, les ventes de semiconducteurs autres que les mémoires devraient toutefois augmenter de 1%, pour atteindre 319 milliards de dollars. Les marchés des mémoires Drams et flash NAND devraient diminuer en 2019 et 2020.

Après un cycle de croissance pluriannuel de forte demande et d’augmentation des prix moyens de vente des mémoires Drams et flash NAND, la fin de l’année dernière a entraîné une offre excédentaire, qui se poursuivra tout au long de l’année et jusqu’en 2020, avance IDC. Malgré les difficultés rencontrées au quatrième trimestre, les marchés des mémoires Drams et flash NAND ont atteint respectivement 99 milliards de dollars et 55 milliards de dollars en 2018, reflétant des taux de croissance de 36% et 12% en 2018. En excluant les Drams et les flash NAND, le marché total des semiconducteurs a progressé de 8% l’an dernier.

La concentration des revenus continue également d’augmenter sur l’ensemble du marché, les 10 premiers fabricants représentant 62% du marché des semiconducteurs, contre 60% en 2017 et 56% en 2016. IDC s’attend à ce que la consolidation du marché s’accélère à mesure que le secteur clarifie le différend commercial entre la Chine et les États-Unis. Cette année, six opérations de fusion et d’acquisition notables ont déjà été annoncées, ainsi que le retrait d’Intel du marché des modems 5G pour smartphones. IDC s’attend à encore davantage de changements en 2020 et 2021 sur les marchés des capteurs, de la connectivité, de l’automobile, de l’IA et de la vision artificielle.

En 2018, le marché de l’automobile et les marchés industriels, -en excluant la consommation de mémoires-, ont crû respectivement de 4,8% et 7,8%. « Alors que l’électrification, l’info-divertissement et les fonctionnalités de conduite avancées augmentent le contenu semiconducteurs par voiture, la baisse des ventes d’automobiles en nombre d’unités en 2018 a freiné la croissance globale des semiconducteurs pour l’automobile. La décélération économique et la baisse des ventes de véhicules continueront d’exercer une pression sur le marché des semiconducteurs année », commente IDC. Cependant, le marché automobile reste l’un des principaux moteurs de la croissance à moyen terme, car le contenu en semiconducteurs et l’activité de conception de technologies pour le véhicule autonome continueront à générer une croissance 3 à 4 fois supérieure à celle de l’ensemble du marché, avance le cabinet d’études.

Alors que le secteur informatique a connu une forte croissance en 2017 et 2018, IDC prévoit que la consommation de semiconducteurs pour l’informatique diminuera de 5,1% cette année, mais affichera une croissance annuelle moyenne de 1,3% entre 2018 et 2023. Les serveurs x86 et les disques SSD représentent deux points forts pour le segment informatique, affichant respectivement une croissance annuelle moyenne de 11,3% et de 9,8% pour 2018-2023.

Le marché des semiconducteurs pour le segment des communications sans fil mobiles augmenterait de 1,8% cette année, avec un taux de croissance annuel moyen de 4,8% pour 2018-2023. Les revenus des semiconducteurs pour les téléphones mobiles 4G connaîtront un ralentissement lorsque les téléphones 5G commenceront à monter en puissance en 2020 et se généraliseront au milieu de la prochaine décennie. Le sous-système RF dans les appareils mobiles continuera de générer la majeure partie de la croissance des revenus, car il continue de prendre en charge une complexité accrue, des antennes supplémentaires et l’augmentation des bandes passantes sur chaque téléphone, commente IDC.

Enfin, le marché des semiconducteurs pour l’électronique grand public devrait augmenter de 6,4% en moyenne annuelle pour 2018-2023, à mesure que les appareils IoT grand public et la domotique continueront de croître.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This