Pour la première fois depuis deux ans, la diminution des commandes auprès des distributeurs de composants en Allemagne a entraîné une baisse de chiffre d’affaires au 2e trimestre. Selon le FBDi, les ventes trimestrielles sur le marché allemand de la distribution ont reculé de 2% à 879 millions d’euros, par rapport au 2e trimestre 2018 et de 8,6% par rapport au 1er trimestre 2019.

Les commandes se sont affaiblies pour s’établir à environ 748 millions d’euros, entraînant une chute du book-to-bill (rapport commandes sur facturations) de 0,85.

Par segments de produits, les semiconducteurs et les composants passifs sont restés au même niveau que lors du 2e trimestre de l’année précédente (respectivement 623 millions d’euros et 112 millions d’euros), l’électromécanique a baissé de 12% à 91 millions d’euros, les composants de puissance de 7% à 26 millions d’euros. Les petits segments de produits (écrans, sous-ensembles, etc.) ont également diminué, seuls les capteurs ont augmenté de 22%. Globalement, les semiconducteurs ont représenté 70% du marché allemand de la distribution, les composants passifs 13%, l’électromécanique 11% et les autres segments combinés 6%.

« La situation des commandes, en particulier en ce qui concerne les semiconducteurs et les composants passifs, est moins bonne que prévu », concède Georg Steinberger, président du FBDi. Si pour l’ensemble du 1er semestre, les ventes sont encore supérieures de 1% à celles du 1er semestre 2018, la baisse des commandes devrait inverser la tendance dans la seconde moitié de l’année.