Le groupe PSA a reçu aujourd’hui les autorisations pour démarrer ses premiers essais de conduite autonome sur routes ouvertes en Chine (Chongqing). C’est une première pour un constructeur automobile français en Chine.

L’expérience européenne du constructeur automobile dans le domaine des voitures autonomes lui permet de s’adapter à l’environnement local pour répondre aux besoins des clients chinois. Le défi consiste à intégrer sa technologie dans l’écosystème chinois en tenant compte des différences liées à l’environnement, aux infrastructures, aux systèmes de géolocalisation et aux comportements des usagers.

Le groupe PSA estime être le premier constructeur automobile à avoir testé la voiture autonome sur routes ouvertes en France, dès juillet 2015, et le premier à avoir obtenu les autorisations pour réaliser des expérimentations en mode autonome avec des conducteurs « non experts », en mars 2017.

« Obtenir l’autorisation permettant de tester la conduite autonome sur routes ouvertes en Chine est un jalon important pour le groupe PSA, sachant que la Chine est le premier marché automobile au monde et connaît un essor dans le développement de la technologie de conduite autonome. C’est un tournant majeur pour notre programme AVA « Autonomous Vehicle for All », qui vise à mettre des véhicules autonomes sûrs et intuitifs à la portée de tous les clients. C’est aussi un nouveau point de départ, à partir duquel nous continuerons de faire bénéficier nos clients chinois de nos technologies de pointe », commente Carla Gohin, Directrice de l’Innovation du groupe.

Le Groupe PSA rassemble cinq marques automobiles – Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall – et propose une offre diversifiée de services connectés et de mobilité portés par la marque Free2Move.