Le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation lance la première édition du concours i-PhD avec Bpifrance et le programme d’investissements d’avenir, pour soutenir la création de start-up Deeptech par les jeunes Docteurs.

Le gouvernement français s’est donné pour priorité de faire de la France une « Deeptech Nation ». Bras armé de l’action publique dans le financement de l’innovation, Bpifrance s’est naturellement mobilisé autour d’un plan Deeptech de grande envergure, qui a pour ambition de doubler dans les 5 ans le nombre de start-up issues de la recherche académique, de renforcer très significativement l’accompagnement aux porteurs de projets Deeptech, et de mobiliser les instruments de financement et d’investissement requis, notamment au sein du programme d’investissements d’avenir (PIA), pour asseoir leur développement et en faire des PME d’hyper croissance, et de futurs fleurons du tissu industriel français.

Chaque année, environ 15 000 diplômes de doctorats sont délivrés en France et les jeunes docteurs constituent un véritable vivier pour les start-up « Deeptech ». Après plus de trois années de travaux de recherche, environ un tiers des jeunes Docteurs arrêtent la recherche, seulement 40% continuent dans la recherche publique. Certains travaux de recherche des jeunes Docteurs sont pourtant prêts pour un transfert de technologie avec un potentiel d’innovation indéniable, assurent les pouvoirs publics.

Dans la continuité du concours Docteurs Entrepreneurs soutenu par le PIA, développé par AEF info et le Réseau national des Collèges doctoraux depuis 2014, le concours i-PhD est un levier pour favoriser la création de start-up « Deeptech » chez les jeunes Docteurs en lien avec leur écosystème de valorisation (SATT, filiales ou structures des organismes de recherche). Ce concours va également fédérer au niveau national des initiatives antérieures, telles que les programmes Jeunes Docteurs de SATT ou le concours « Chercheurs-Entrepreneurs Challenges ».

Ce nouveau dispositif a donc comme principaux objectifs :

  • Attirer un nombre croissant de jeunes docteurs vers la création de start-up créées à partir d’un projet innovant à haut potentiel de valorisation, en lien avec leurs travaux de thèse,
  • Renforcer les dispositifs de maturation et de financement dédiés aux start-up Deeptech, connecter les projets aux partenaires de valorisation (SATT, filiales des Organismes de Recherche, …), associer les start-up aux nouveaux outils de financement développés par Bpifrance dans le cadre de son plan Deeptech, lancé début 2019
  • Intégrer les jeunes Docteurs lauréats au sein d’un programme d’accompagnement et de formation à l’entrepreneuriat sur un cycle d’une année baptisé « accompagnement i-PhD »
  • Renforcer la visibilité de ces jeunes scientifiques auprès de leur écosystème et de leurs établissements d’origine pour développer la culture de l’entrepreneuriat au sein même de leurs laboratoires.

Pascale Ribon, Directrice Deeptech de Bpifrance, précise : « Au cœur des campus, ce nouveau dispositif du plan Deeptech va soutenir l’émergence de start-up issues de l’excellence technologique des laboratoires de recherche. Associant les acteurs de la recherche, de la valorisation, du financement comme de l’accompagnement, le concours i-PhD va permettre à la nouvelle génération de chercheurs de se lancer plus facilement dans l’aventure entrepreneuriale ».

Le dépôt des dossiers de candidature sera ouvert début juillet 2019 sur l’extranet de Bpifrance. Chaque dossier sera évalué par un professionnel du transfert technologique et pourra donner lieu à un financement de la maturation du projet. Les lauréats du concours i-PhD de la promotion 2019 bénéficieront d’un accompagnement individuel, pour leur permettre de rapidement s’intégrer dans leur nouvel écosystème entrepreneurial Deeptech.