La ministre des armées, Florence Parly, a officialisé la création 1er septembre de l’Agence de l’innovation de défense, rattachée au Délégué général pour l’armement. En outre, Florence Parly, en concertation avec Joël Barre, Délégué général pour l’armement, a nommé Emmanuel Chiva au poste de directeur de l’Agence de l’innovation de défense à compter du 1er septembre 2018.

Cette agence est l’acteur central de la nouvelle stratégie d’innovation du ministère des armées : « Elle va rassembler tous les acteurs du ministère et tous les programmes qui concourent à l’innovation de défense. Elle sera le phare de l’innovation du ministère, ouverte sur l’extérieur. Elle sera tournée vers l’Europe, visible à l’international. Elle permettra l’expérimentation, en boucle courte avec les utilisateurs opérationnel. » a déclaré Florence Parly.

La création de l’agence de l’innovation de Défense s’inscrit dans le cadre du plan de transformation de la DGA (voir notre article de juillet dernier). Rattachée à la DGA, elle sera chargée de fédérer tous les acteurs de l’innovation de défense, piloter la politique de recherche, technologie et innovation du ministère et l’ensemble des dispositifs d’innovation. Elle gèrera à terme le budget de la recherche et de l’innovation du ministère des armées, qui passera de 730 millions d’euros par an actuellement à un milliard d’euros d’ici à 2022.

Agé de 49 ans, Emmanuel Chiva travaille depuis plus de 20 ans dans les domaines de l’intelligence artificielle et de la simulation militaire. Il était jusqu’alors directeur général adjoint en charge de la stratégie et du développement de la société Agueris, spécialisée dans la simulation opérationnelle et l’entraînement pour les systèmes d’armes.

Ancien élève de l’École Normale Supérieure, Emmanuel Chiva est docteur en biomathématiques avec une spécialisation en intelligence artificielle et dans le domaine des systèmes complexes et du biomimétisme. Auditeur de la 49e session nationale « Armement & Economie de Défense » de l’IHEDN, il est également officier de réserve de la Marine nationale.

Florence Parly a salué cette nomination en déclarant : « C’est l’homme de la situation : il connaît la défense, il connaît l’entreprise, il connaît l’innovation et possède une inépuisable envie d’entreprendre. Sa nomination illustre parfaitement ma vision de l’innovation de défense : ouverte sur la recherche et l’économie civile, pour qui l’entreprenariat n’est pas un concept mais une réalité ».