Selon IHS, l’offre en écrans LCD devrait être supérieure de 14% à la demande cette année, alors que le différentiel avait déjà atteint 12% en 2015. Cette surcapacité est exacerbée par les plans d’investissements chinois dans le LCD et le niveau élevé d’utilisation des capacités de production installées.
En outre, la demande en téléviseurs LCD émanant des pays comme la Russie, le Brésil et d’autres pays émergents n’a pas été aussi élevée que prévu, en raison des dépréciations monétaires et d’un ralentissement du redressement économique dans ces pays.

Selon IHS, ce sont les fabricants de LCD chinois qui ont la solution. S’ils réajustent l’utilisation de leurs capacités de production à la mi-2016, la surcapacité de production pourrait cesser à la mi-2017. Sans cela, ils tireront les marges de toute l’industrie du LCD vers le bas.

LCD-260116