Actualisant sa prévision de printemps, le WSTS, l’organisation professionnelle des fabricants de semiconducteurs, table désormais pour l’ensemble de 2019 sur une baisse de 13,3% de la consommation mondiale de semiconducteurs, à 406,6 milliards de dollars, après la hausse de 13,7% en 2018 (à 468,8 milliards). Début juin, le WSTS tablait encore pour cette année sur un recul de 12,1%.

Pour le WSTS, ce recul s’explique très largement par le plongeon attendu de 31% du marché des mémoires (à 109,1 milliards de dollars). Seuls les marchés de l’optoélectronique (+4,8%, à 39,8 milliards), des capteurs (+0,6%, à 13,4 milliards) et des discrets (+0,1%, à 24,1 milliards) devraient progresser. Pour les autres familles de produits, la baisse s’échelonnera de -5,6% (pour les composants micro) à -8,8% (pour les circuits analogiques).

Par régions, la consommation de semiconducteurs devrait reculer cette année de 6,1% en Europe (à 40,3 milliards de dollars). Elle devrait plonger de 27,3% sur le marché américain, à 74,9 milliards de dollars. Les baisses atteindraient respectivement 9,8% dans la zone Asie-Pacifique (à 255,3 milliards) et 9,7% au Japon (à 36,1 milliards).

Le WSTS table sur un retour à une croissance de 4,8% pour 2020, tirée par l’optoélectronique (+8,2%) et les mémoires (+5,5%), alors que les autres familles de produits devraient croitre de moins de 5%. Géographiquement, toutes les régions devraient progresser l’an prochain.