VIPress.net

Parrot-281118

La famille Seydoux vole au secours de Parrot

Parrot, qui s’est effondré en bourse vendredi dernier, prend acte de l’annonce du projet de la société Horizon, détenue intégralement par Henri Seydoux et sa famille, et actionnaire de contrôle de Parrot avec 45,69% de son capital et 46,71% de ses droits de vote, de déposer une offre publique d’achat pour un prix par action de 3,20 euros. Henri Seydoux est p-dg de Parrot qu’il a fondé en 1994.

Constatant la baisse récente du cours de bourse de Parrot, Horizon,  actionnaire de contrôle de Parrot avec 36,10% de son capital et 36,91% de ses droits de vote, a précédemment conclu un contrat d’acquisition d’actions avec un actionnaire représentant 9,59% du capital de Parrot pour un prix par action de 3,20 euros. A l’issue de cette acquisition, Horizon détient 45,69% du capital et 46,71% des droits de vote de Parrot.

Conformément à la réglementation boursière, Horizon entend déposer auprès de l’Autorité des marchés financiers, dans les meilleurs délais, une offre publique d’achat sur les actions Parrot qu’elle ne détient pas au même prix de 3,20 euros par action. L’offre sur les actions représente une prime de 94,2% par rapport au cours de clôture de l’action Parrot du 26 novembre 2018.

Le cours de Bourse de Parrot s’est effondré de près de 55% vendredi dernier, à l’occasion de la publication des résultats trimestriels du groupe. Au troisième trimestre, Parrot a réalisé un chiffre d’affaires de 23,4 millions d’euros, en baisse de 40% sur un an pour une perte nette de 51,8 M€. Dans un marché des drones grand public qui traverse une crise de croissance, l’activité a généré un chiffre d’affaires de 12,5 M€ (-45%).

Sur les neuf premiers mois de l’exercice, Parrot affiche une perte nette de 83,9 M€ pour un chiffre d’affaires de 78,4 M€, en recul de 24%.

« Cette fin d’année est compliquée par une forte baisse, inattendue, du marché des drones grand public qui est intervenue au moment du lancement de notre nouveau drone, le Parrot Anafi. Le retournement du marché a freiné la hausse de notre chiffre d’affaires et pèse sur l’ensemble de nos équilibres financiers. Pour nous adapter au rythme de ce marché pour l’heure très instable nous faisons évoluer notre organisation et notre plan d’action. Il vise avant tout à sécuriser la capacité d’action pour répondre aux potentiels du marché des drones à long terme. Les possibilités offertes par le Parrot Anafi, la solidité de nos filiales professionnelles et notre développement sur le marché de la Défense et de la Sécurité vont être un atout clé pour rebondir : avec une stratégie décentralisée et flexible nous visons d’atteindre l’équilibre dans les drones professionnels à fin 2019 tout en ayant préservé les ressources qui nous permettront de saisir les opportunités d’accélération », a déclaré sans convaincre Henri Seydoux.

Pour le 4ème trimestre Parrot attend un chiffre d’affaires autour de 35 M€ et un taux de marge brute stable en base annuelle, sans dégradation additionnelle du marché des drones grand public. Environ 15 à 20 M€ devraient être nécessaires pour restructurer les opérations de Parrot Drone qui s’articuleront autour d’une offre multipliant les passerelles entre usages grand public et usages professionnels et qui permettra de réaliser des économies substantielles dès 2019.

Parrot fait le choix de développer un portefeuille de filiales et participations. Dotées de marques reconnues et de positionnements complémentaires, les filiales et participations se consacrent au développement de leurs activités commerciales, adressant conjointement ou indépendamment les besoins des consommateurs, des professionnels, des entreprises et des grands groupes, et du reste de l’industrie des drones. Parrot vise ainsi de disposer, à fin 2019, d’un ensemble de sociétés de drones de premier plan et d’environ 100 M€ de trésorerie nette.

Fondé en 1994 par Henri Seydoux, Parrot est aujourd’hui le premier groupe de drones européen, positionné sur l’ensemble de la chaîne de valeur, des équipements aux services en passant par les logiciels. Le groupe Parrot, conçoit et développe ses produits en Europe, principalement à Paris où est établi son siège et en Suisse. Il compte aujourd’hui plus 600 collaborateurs dans le monde et réalise la grande majorité de ses ventes à l’international.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This