Le ministère des Armées a notifié fin décembre le premier lot d’études du projet « Man Machine Teaming » (MMT) consacré à l’intelligence artificielle et l’aviation de chasse. Les 19 premiers projets viennent d’être sélectionnés par la DGA et les industriels, Dassault et Thales.

Sous la maîtrise d’œuvre industrielle de Dassault Aviation et Thales, le projet « Man Machine Teaming » (MMT) se penche sur les technologies d’intelligence artificielle pour l’aviation de combat du futur, en impliquant des laboratoires, PME innovantes et start-up. Lancé officiellement le 16 mars 2018 en présence de Florence Parly, ministre des Armées, et de Joël Barre, Délégué général pour l’armement, Man Machine Teaming dévoilera des nouveaux projets sélectionnés dès le printemps 2019.

Confié à Dassault Aviation et Thales, MMT prévoit qu’un quart de ses études seront confiées aux laboratoires, ETI-PME innovantes et start-up spécialisés dans l’intelligence artificielle, la robotique et les nouvelles interfaces hommes / machine. L’objectif est de faire émerger un écosystème industriel permettant aux innovations d’être détectées, évaluées et, à terme intégrées dans les développements des futurs avions de combat dès la rénovation à mi-vie du Rafale à l’horizon 2030.

En avril et mai 2018, les sujets d’études ont été sélectionnés par les armées, la DGA, Dassault et Thales. Ces sujets sont répartis en six thèmes principaux : assistant virtuel & cockpit intelligent, interactions homme-machine, gestion de mission, capteurs intelligents, services capteurs, soutien & maintenance robotisés.

250 propositions ont été envoyées par les candidats, démontrant ainsi le succès de l’opération MMT. 50 propositions ont été présélectionnées fin juin, et les fiches détaillées associées ont été remises par les candidats retenus mi-juillet.

Ces propositions ont été analysées par les industriels et la DGA, et ont donné lieu à un premier lot de 19 projets pour des durées allant de 6 à 18 mois de travaux. Ils impliqueront 8 ETI et PME, dont 4 start-up, ainsi que 10 laboratoires, issus de 6 régions françaises différentes.

Liste des attributaires :

Assistant virtuel et smart cockpit :

Craft AI, PME, Paris (75)

LIMOS, Université Clermont Auvergne, Clermont Ferrand (63)

EA4T, PME, Talence (33)

Interactions :

ISAé, Institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace, Toulouse (31)

IMT Atlantique, Institut Mines Télécom, Brest (29)

CNRS LORIA, Vandoeuvre-les-Nancy (54)

Floralis-UGA (Université Grenoble Alpes) Filiale, Gières (38)

Vocapia Research, Orsay, PME (91)

Gestion de la mission :

Delfox, PME, Bordeaux (33)

Probayes, filiale du groupe La Poste, Montbonnot (38)

Elter, PME, Toulouse (31)

Capteurs intelligents :

ONERA, Office National de Recherche Aerospatial,

CADLM, PME, Wissous (91)

IMT Atlantique, Institut Mines Télécom, Brest (29)

IMS, Institut polytechnique de Bordeaux (33)

Services capteurs :

Magellium, Toulouse, ETI (31)

ENIB, Ecole nationale d’ingénieurs de Brest, Plouzané (29)

Mise en œuvre et soutien :

CIMPA, filiale de SOPRA STERIA

Catie, PME, Talence (33)