VIPress.net

La Chine est très en retard sur son plan d’autosuffisance en semiconducteurs

La production de circuits intégrés en Chine devrait afficher une croissance de 15% par an en moyenne entre 2018 et 2023. Cependant, la production domestique de circuits intégrés en Chine reste bien inférieure aux objectifs du gouvernement avec son plan «Made in China 2025» (soit 40% d’autosuffisance d’ici 2020 et 70% d’ici 2025), analyse IC Insights.

La Chine est le principal pays consommateur de circuits intégrés depuis 2005, mais la production de circuits intégrés en Chine ne suit pas le même rythme, loin s’en faut. Selon IC Insights, la production de circuits intégrés en Chine (par des entreprises nationales ou étrangères) représentait 15,3% de son marché de circuits intégrés de 155 milliards de dollars en 2018, contre 12,6% cinq ans plus tôt en 2013. IC Insights prévoit que cette part augmentera de 5,2 points pour atteindre 20,5% en 2023.

La production de circuits intégrés en Chine devrait en effet afficher un taux de croissance annuel moyen de 15% d’ici à 2023. Toutefois, si l’on considère que la production de circuits intégrés en Chine n’était que de 23,8 milliards de dollars en 2018, cette croissance commence à partir d’une base relativement petite, le plus souvent émanant d’entreprises étrangères ayant construit des usines dans le pays. En 2018, SK Hynix, Samsung, Intel et TSMC étaient ainsi les principaux fabricants étrangers de circuits intégrés en Chine. L’usine chinoise de 300 mm de SK Hynix possédait la plus grande capacité installée en 2018, avec 200 000 tranches par mois (pleine capacité).

Des augmentations significatives de production de circuits intégrés au cours des cinq prochaines années sont également attendues de la part de sociétés chinoises , notamment des fondeurs SMIC et Huahong Group, ainsi que des fabricants de mémoires en phase de démarrage, YMTC et ChangXin Memory Technologies (CXMT, anciennement Innotron). La start-up de mémoires Drams JHICC est actuellement suspendue dans l’attente des sanctions imposées à la société par les États-Unis. De plus, il est probable que de nouvelles sociétés cherchent à établir une production de circuits intégrés en Chine, à l’instar de la société taïwanaise Foxconn, qui a annoncé en décembre 2018 son intention de construire une usine de 9 milliards de dollars pour offrir des services de fonderie ainsi que pour produire des jeux de circuits TV et des capteurs d’image, analyse IC Insights.

Si la production de circuits intégrés en Chine atteignait 47 milliards de dollars en 2023, comme le prévoit IC Insights, elle ne représenterait encore que 8,2% du marché mondial des circuits de circuits intégrés prévu pour 2023, qui s’élève à 571,4 milliards de dollars. Dans un scénario plus optimiste, la production de circuits intégrés ne représenterait probablement encore que 10% environ du marché mondial des circuits intégrés en 2023.

Même avec l’essor des fabricants chinois de mémoires, IC Insights estime que les sociétés étrangères continueront de représenter une part importante de la base de production de circuits intégrés en Chine. En conséquence, IC Insights prévoit qu’au moins 50% de la production de circuits intégrés en Chine en 2023 proviendra de sociétés étrangères possédant des usines de fabrication en Chine, telles que SK Hynix, Samsung, Intel, TSMC, UMC, GlobalFoundries et Foxconn.

IC Insights estime ainsi que la stratégie actuelle de la Chine à l’égard du secteur des circuits intégrés ne permettra pas d’atteindre les objectifs du gouvernement chinois avec son plan «Made in China 2025» (soit 40% d’autosuffisance en semiconducteurs d’ici 2020 et 70% d’ici 2025).

 

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This